Boycott interdit en France : ce scandale expliqué en 5 minutes – Blabla #13

Sources et développements :

Sur BDS :

– L’excellent manifeste de l’association publié chez La Fabrique :
Omar Barghouti, Boycott, désinvestissement, sanctions, Paris, La Fabrique, 2010
– Un extrait clair de ce livre en exposant les motifs et intentions : https://www.cairn.info/boycott-desinvestissement-sanctions–9782358720076-page-57.htm

La décision de la cour de cassation et les développements juridiques :
– Un article de presse introductif : http://www.liberation.fr/france/2015/10/28/le-boycott-anti-israelien-est-illegal-en-france_1409557
– L’excellent article d’un magistrat et d’un juriste pour comprendre et contextualiser le coup de force juridique que représente, à leurs yeux, les deux circulaires « BDS » interdisant le boycott des marchandises provenant d’un pays en particulier : http://www.revuedlf.com/non-classe/la-tentative-de-penalisation-des-appels-au-boycott-des-produits-israeliens-par-les-circulaires-alliot-marie-et-mercier/

Le boycott dans l’histoire des luttes :

– L’article introductif, assez complet, de Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Boycott
– Des perspectives stratégiques et sociologiques sur l’utilisation du boycott comme mode d’action collective : http://www.ftu.be/documents/ep/2015_09_Boycott_forme_protestataire_comtemporaine.pdf
– L’ouvrage récent de référence sur la question du boycott :
– Ingrid Nyström et Patricia Vendramin, Le boycott, Paris, Presses de SciencesPo, collection « Contester », 2015
– Une récension honnête donné dans La vie des idées : http://www.laviedesidees.fr/Boycott-et-mondialisation.html
– L’ouvrage classique le plus complet sur la question :
– Olivier Esteves, Une Histoire populaire du boycott (1880-2005), Paris, L’Harmattan, 2006, deux volumes.

Les exemples historiques de boycott abordés dans la vidéo :

– Sur l’indépendance américaine et le Boston Tea Party :
– Une introduction à l’indépendance américaine : https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_am%C3%A9ricaine
-L’article succinct de Wikipédia sur le Boston Tea Party : https://fr.wikipedia.org/wiki/Boston_Tea_Party
– Un développement accessible donné dans Hérodote : http://www.herodote.net/16_decembre_1773-evenement-17731216.php
– Sur Ghandi et la politique de « non coopération » :
– Une biographie claire et succincte du leader indien : http://www.republique-des-lettres.com/gandhi-lettres-9782824901626.php
– La biographie plus complète et de grande qualité donnée par Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mohandas_Karamchand_Gandhi
– Une page compilant les ressources documentaires (films, images) sur la révolution indienne : http://www.thucydide.com/realisations/voir/video/gandhi_inde.htm

– Sur le mouvement pour les droits civiques aux Etats-Unis :
– Un bel article de L’Humanité sur Rosa Parks : http://www.humanite.fr/rosa-parks-la-femme-qui-sest-tenue-debout-en-restant-assise
– Un point sur le boycott des bus de Montgomery : https://fr.wikipedia.org/wiki/Boycott_des_bus_de_Montgomery
– Une perspective plus large sur le mouvement des droits civiques : https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_des_droits_civiques_aux_%C3%89tats-Unis_depuis_1954

– Sur la lutte contre l’apartheid et l’action de Mandela et de l’ANC :
– Un article dense pour comprendre l’histoire de l’apartheid et de son abolition : http://www.contrepoints.org/2013/12/15/149555-genese-evolution-et-fin-de-lapartheid-en-afrique-du-sud

 

14 commentaires

  • laurent dit :

    Je pense qu’effectivement BDS est une bétise car :
    1- Il y a effectivement discrimination lorsque l’on applique des sanctions à un seul pays selon des critères qui pourraient s’adresser à des dizaines. Par exemple, la Turquie qui met autrement à mal sa communauté kurde, la Chine avec le Tibet, l’Egypte avec les Coptes, la Russie avec ses tchéchenes, les chrétiens en pays d’orient …
    2- Benoitement je pense pour qu’il y ait la paix, le mieux c’est que les deux parties aient plus d’intérêts à faire du business ensemble que de se taper dessus. Dans le cas de Sodastream les campagnes de boycott ont obligé à fermer l’usine situé en Cisjordanie employant juifs et arabes aux même conditions salariales. Désormais l’usine à déménagé dans le Néguev en laissant sur le carreau 600 salaries palestiniens. Super résultat.
    3- Comparaison n’est pas raison. Nelson Mandela ou Gandi auraient depuis longtemps demandé de cesser de la part de leurs compatriotes les appels à la haine journaliers, les attentats et ils n’auraient pas cédés à la corruption.
    4- Je pense que dans le climat ouvertement antisémite actuel, après les attentats, cibler Israel en particulier alimente la parano de ce pays, qui craint à juste titre pour son existence, le raidit et repousse la résolution du conflit ad vitam eternam.

    • Aurelien dit :

      > Laurent
      Que proposes-tu comme alternative?
      Ton discours me fais penser au discours du même genre vis à vis du boycott des produits fabriqués par des enfants par exemple : « oui mais il faut comprendre, ces enfants ça leur permet de gagner de l’argent pour se nourrir eux et leur famille etc… ».
      Tout ça n’est pas mon problème, je me fou de savoir s’ils ont de bonnes excuses ou pas. En tant que consommateur, j’ai le droit de refuser de financer des activités que je juge contraire à mon éthique. Je me permets pas d’avoir un discours paternaliste et infantilisant à leur égard: ce sont des grands, à eux de trouver des façons de mettre en avant des produits qui respectent une charte éthique. Si un tel label émerge, alors je serai ravi d’acheter les produits qui le portent. Sinon, et bien ce pays tel qu’il est doit disparaître. Car la disparition dont on parle n’est pas d’Israël en tant que tel, mais sous sa forme actuelle. A eux de comprendre que ce n’est pas leur droit à exister que l’on remet en cause, mais leurs actions.
      Je ne connais pas Nelson Mandela, mais Gandi a fait part de bien plus d’intransigeance que cela vis à vis des britanniques, et a de multiples fois préféré la misère et la souffrance du peuple indien plutôt que le compromis, qui n’est en fait qu’une forme de corruption.

  • Elie dit :

    Je ne suis pas d’accord avec vous Laurent concernant  » Israël qui craint pour son existence » c’est l’un des plus gros pays vendeurs d’armes, juste après la France si mes souvenirs sont bons. Je vous invite à regarder ce reportage « http://preuves-par-images.fr/#/the-lab ». Et pour ce qui est de Gandhi et Mandela, tout deux ont dit (le second s’étant inspiré du premier): « si j’avais à choisir entre la violence et la lâcheté je choisirai la violence ». C’est d’ailleurs ce qu’a fait Mandela en fondant le bras armé de l’ANC, dont le nom m’échappe, ce qui lui a valu son séjour en prison. Je crois que ces hommes étaient résolus à faire entendre leur cause, recherchant toujours la voie non-violente, mais lorsque cette voie était impossible (comme ce fût le cas pour Mandela) n’eu pas d’autre choix que la violence. Et moi je crois que cela soulève une question : Si on nous enlève ce moyen de protestation non-violent, est-ce que cela ne va pas nous pousser à des moyens de protestations plus violent ?

    • Emmanuel Breton dit :

      Principaux pays exportateurs d’armes de 2001 à 2005 -source wikipedia

      Russie 31 %
      États-Unis 30 %
      Allemagne 6 %
      Chine 6 %
      France 5 %
      Royaume-Uni 4 %
      Espagne 3 %
      Ukraine 3 %
      Italie 3 %
      Israël 2 %

      Votre premier argument est faux, quand à la violence, les « Falestiniens » l’utilisent depuis déjà longtemps. Se temps en temps j’aime bien me rafraichir les idées sur le sujet en relisant la bio du « père » de la cause palestinienne, le fameux mais malheureusement délaissé Grand Mufti de Jerusalem, Mohammed Amin al-Husseini. Lisez-la vous trouverez peut être que c’était un type formidable, a vous de voir.

    • Stephane dit :

      Elie, tu as tout mon respect. Ton commentaire est plein de bon sens !

  • DavidAlain dit :

    désolé mais jésus a pris parti pour la lutte des classes par le boycotte des marchands tu temple, malheureusement il en ai mort, il est tombé sur les pires a combattre car sournois et très malin, l’Élite juive que l’on nomme aujourd’hui Sioniste …!!!, alors attention, mais retenez l’histoire et comprenez le combat mené par jésus afin de ne pas retombé dans un autre piège sournois…!!!. Pour répondre a Élie ci-dessus, nous sommes plus aux mêmes époques, de nos jours l’Élite gouvernante n’attend qu’une chose, un conflit tel que la violence pour nous envoyé l’armé, si cela se produit de nos jours avec les armes moderne qu’ils possèdent, ce sera un bain de sang…!!!, il y a des méthodes plus radical mais moins suicidaire a entreprendre, réfléchissez un peu…!!!

    • Elie dit :

      L’époque n’est plus là même, mais les méthodes n’ont pas vraiment changées ! L’élite comme vous dites souhaite une guerre car elle est synonyme d’immense profit pour les vendeurs d’armes et de carburant. Je pense que nous sommes d’accord sur ce point. Mais je ne comprends pas très bien,est-ce que pour vous le boycott est une méthode suicidaire ? A quoi pensez vous en parlant de méthodes plus radicales ? Je suis curieux. Et pour ce qui est du bain de sang, je pense qu’il est déjà là !

    • Aurelien dit :

      Le combat de Jésus c’est « Aimez vous les uns les autres », point barre. Tout élucubration autour de sa vie pour alimenter une chasse aux sorcières n’est que dévoiement et corruption de son message.

      Regarde toi : tu es le parfait petit pion qui dissémine partout la peur et l’idée de faiblesse face à une micro élite toute puissante : tu es un propagandiste de l’impuissance et de la peur ! Tu as tellement absorbé la propagande qu’ils sont tout puissant et contrôlent le monde depuis des milliers d’années que tu es devenu le parfois idiot utile au service de ceux que tu prétends combattre!

      Le combat est avant tout intérieur : se libérer de la peur, cultiver la sérénité et la fraternité, trouver sa force intérieure. Ou comme dirait Jésus : avoir la foi. En qui, en quoi? En soi pardi! On peut alors marcher paisiblement au dessus du drame et de la crainte sans risquer de s’y noyer : le voilà le miracle de Jésus! « Que la paix [intérieure] soit avec toi! ».

  • Golestani dit :

    Bonjour Monsieur,

    Je vous prie de ne pas oublier les directives européennes, les sanctions onusiennes, les sanctions américaines etc.. qui touche l’intégralité des personnes morales et physiques.

    Sous le prétèxte qu’une personne est née en Iran ou qu’un association promeut la culture Perse (qu’il est impossible de lier au jihadisme même en usant du prisme déformant sioniste), n’importe quelle banque peut fermer son compte bancaire, restreindre le fonctionnement, refuser une ouverture etc.. Ce qui signifie une mort sociale.

    Pas de LICRA ou de MEDIAS pour en parler, seulement des gens honnêtes comme vous, Dieudonné, Alain Soral etc..

    Sachez que quand vous les traitez de fachos, quelqu’un en fait de même derrière vous et c’est souvent les mêmes :)

    Bon courage pour survire sous le régime Français charlisioniste :)!

  • Aurelien dit :

    Bonjour,
    C’est une remarque pertinente. Au niveau juridique, comment l’interdiction d’exporter et de vendre tout un tas de choses à des pays comme l’Iran, la Syrie, etc… est défendue?
    Pour ce qui est de qualifier A.S. d’honnête homme, je ne suis pas sûr que ce soit le plus adapté à son propos^^ A la base c’est un enfant battu, qui se débat donc avec son besoin de reconnaissance non obtenu par son père. Du coup la non reconnaissance de son travail le plonge dans une souffrance terrible, malheurs à celui qui ose ne pas approuver (Michel Collon s’en souvient sûrement encore!). Maintenant, si on sait que ceux qui ont mis des bâtons dans les roues de son film portaient des noms juifs, ben on comprend mieux son esprit revanchard à l’encontre de cette communauté!
    Prôner la réconciliation d’un côté, et entrer en conflit avec tout plein de monde de l’autre… « on reconnait l’arbre à ses fruits »! Cela dit, son travail est utile et précieux :-)

  • LUC JARRY dit :

    Attention de ne pas se tromper de logique : chef, groupes et d’esprit
    Attention aussi de ne pas confondre outil et utilisation de l’outil
    Dans une logique d’esprit, la liberté de conscience et le boycott individuel doivent être des droits inaliénables du citoyen . notre Président de la République , hier au congres des Maires de France,qui s’est dit défenseur nos valeurs, devra provoquer un suffrage universel afin de casser cette décision qui ne profite qu’a la logique de groupe ou, diviser c’est régner et ou il n’y a pas de meilleur escroquerie que lorsqu’elle est commise par des acteurs qui l’ignorent.
    La transparence et l’union doivent primer et la prise de conscience et la responsabilité doivent conduire nos comportements.
    Les logiques de chefs et de groupes(nécessaires ou existantes) doivent toujours tendre vers la logique d’esprit pour améliorer une société
    La phrase « ce n’est pas mon problème » permet de se donner bonne conscience à moindre coup et devrait se transformer en suivant ces conseils par « ce n’est pas un problème »
    nota : voir http://www.logomondial.com pour un boycoott citoyen ONUsien et universel MERCI

  • Hicham T. dit :

    Salut !
    Merci pour vos vidéos, j’en suis très friand.
    Le problème posé par la décision de la cour de cassation me fait penser à la manière dont les penseurs et activistes français du XVIIIe contournaient certaines lois absurdes relatives à la libre expression qui avaient cours à l’époque. Nous pouvons nous inspirer de l’ironie consommée dont savaient faire preuve, par exemple, Voltaire ou Diderot pour populariser leurs idées quand celles-ci tombaient sous le coup de la loi.
    Tantôt faire porter son discours à un narrateur fictif, dont l’auteur peux se distancier de manière suffisamment habile pour que l’absurdité qui saute aux yeux soit celle de la loi plutôt que celle de l’auteur, tantôt dire bien fort, en mimant délicieusement la naïveté, le contraire de ce qu’on pense, tantôt déplacer le problème sur un autre analogue, mais moins sensible, toute invention discursive était alors bonne pour exprimer son opinion tout en profitant de l’occasion jouissive de vaincre l’interdit selon ses propres règles.
    Qu’arriverait-il par exemple aujourd’hui à une grande campagne nationale d’appel au « BOYTOC » des produits israéliens ? ou d’appel à la « circonspection dans sa consommation de bien provenant de l’Etat d’Israël » ? Concernant le langage, comment un appareil fonctionnant sur l’écrit et le préalable, comme la justice, peut se saisir de mots ou d’expressions qui, même si tout le monde les comprend, n’ont pas encore d’existence aux yeux de cet appareil ?
    La créativité arrive toujours à bout de la bureaucratie, et en plus c’est agréable, palpitant, excitant…
    Au revoir !

Répondre à Emmanuel Breton Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *