Pourquoi le CHARBON est l’ENNEMI N°1 du climat ?

Pour nous soutenir, merci :) http://bit.ly/tipeeeosonscauser

SOURCES :

[ IMPACT CHARBON SUR LE CLIMAT ] 

Charbon = 34% du CO2 émis chaque année :

Le charbon c’est 40% du CO2 émis par combustible, 34% du CO2 total et 26% des gaz à effets de serre en général émis chaque année dans le monde. Cela signifie donc que le seul charbon, énergie que beaucoup pensent appartenir au passé, est responsable d’un quart à un tiers du réchauffement climatique. 

Il s’agit donc d’un de nos problèmes numéro 1 pour empêcher la catastrophe climatique. 

1

https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/sites/default/files/2019-05/datalab-46-chiffres-cles-du-climat-edition-2019-novembre2018.pdf (page 24 pour ce graphique) 

 

Charbon est la source d”énergie qui émet le plus :

https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/2018/02/ipcc_wg3_ar5_annex-iii.pdf (P.7)

Pour comparer les émissions des différentes sources d’énergie, il faut comparer les émissions, tous gaz à effet de serre confondus, par Kwh d’énergie produit. Nous prenons les évaluations produites par le GIEC et qui couvrent l’ensemble des émissions de GES nécessaires à produire une quantité d’énergie.
Nous trouvons donc que, pour produire 1 Kwh d’énergie, selon les valeurs retenues par le GIEC, le charbon émet 820 g de CO2e, le gaz 490 g CO2e. Le charbon est donc l’énergie fossile la plus dangereuse pour le climat. A titre de comparaison, gardez en tête que les barrages émettent 24 g CO2e, les éoliennes 11 g CO2e et le nucléaire 12 g CO2e. 

Les émissions du pétrole ne sont plus mesurées dans le rapport du GIEC de 2014 car on ne construit quasiment plus de centrales électriques au pétrole. Pour trouver la statistiques concernant le pétrole, il faut prendre les chiffres donnés par le GIEC 2012. Vous les trouverez à la page 201 du rapport suivant.
C’est en nous basant sur ce rapport que les ordres de grandeurs d’émissions “Charbon = 20% + que Pétrole = 2 fois gaz” ont été trouvés. 

https://www.ipcc.ch/site/assets/uploads/2018/03/srren_report_fr-1.pdf 

 

[ IMPACT DU CHARBON SUR LA SANTÉ ] 

Le charbon occasionne 23 000 morts prématurées en Europe chaque année :

https://env-health.org/IMG/pdf/dark_cloud-full_report_final.pdf 

Dans un rapport de 2013 consacrée spécifiquement aux dommages sur la santé causées par le charbon dans l’UE, les ONG WWF-CAN-Heal-Sandbag dressent un tableau très noir de ces fumées. 

Les fumées de charbon causent chaque année la perte de 240 000 années de vie soit 22 900 morts prématurées. Ce sont les particules fines présentes en nombre dans les fumées qui, à cause des maladies respiratoires et cardiovasculaires qu’elles causent, occasionnent ces décès. 

 

[ CHARBON : 2ème ÉNERGIE LA PLUS UTILISÉE DANS LE MONDE ] 

Le charbon seconde énergie la plus utilisée au monde : 

2

Voici le top 6 des énergies les plus utilisées dans le monde en 2018 :

1 : Pétrole 33.6 % 

2 : Charbon 27.2%

3 : Gaz 23.8 % 

4 : Hydraulique 6.8 % 

5 : Nucléaire 4.4 %

6 : ENR 4 % 

Ces chiffres proviennent de l’entreprise pétrolière BP qui publie chaque année une revue du marché de l’énergie qui fait autorité. On voit que, bien loin d’être une énergie du passé, le charbon est, toujours aujourd’hui, une source d’énergie primordiale dans le monde. 

https://www.bp.com/content/dam/bp/business-sites/en/global/corporate/pdfs/energy-economics/statistical-review/bp-stats-review-2019-full-report.pdf (p.9)

 

Quels pays sont les plus gros utilisateurs de charbon dans le monde :

Toujours grâce aux statistiques de BP, nous pouvons dresser le top 8 des consommateurs mondiaux de charbon. 

1 : Chine 50.5 % de la consommation mondiale 

2 : Inde 12 %

3 : USA 8.4 % 

4: Japon 3.1% 

5 : Corée du S 2.3 % 

6 : Russie 2.3 %

7 : Afrique du S 2.3 %

8 : Allemagne 1.7 % 

On y apprend que la consommation de charbon est extrêmement concentrée. La Chine à elle-seule est responsable de 50.5 % de la consommation annuelle mondiale. Il faut noter que de nombreux pays riches continuent d’utiliser cette source d’énergie : les Etats-Unis, le Japon, la Corée du Sud et l’Allemagne figurent dans ce top 8. 

https://www.bp.com/content/dam/bp/business-sites/en/global/corporate/pdfs/energy-economics/statistical-review/bp-stats-review-2019-full-report.pdf (p.45)

 

[ CHARBON : 1ère SOURCE D’ÉLECTRICITÉ DANS LE MONDE ] 

3

Quand on pense à l’électricité, on ne se rend pas toujours compte que ce n’est pas un vecteur d’énergie nécessairement propre. On voit immédiatement la pollution de nos voitures, mais on se sait pas toujours comment l’électricité a-t-elle été produite et quels émissions ça a pu occasionner. 

Le graphique de BP est, une fois de plus, éloquent. En 2018, le charbon est la première source d’électricité du monde ! 38 % de l’électricité mondiale est produite avec du charbon ! La seconde source, le gaz naturel, est bien loin derrière avec “seulement” 23.2% de l’électricité produite. Les énergies peu émettrices en GES (les ENR, l’hydraulique et le nucléaire) n’ont produit, en 2018, que 35.2 % de l’électricité dans le monde soit un total moindre, à elles trois, que le seul charbon ! 

Le rapport de BP enseigne également que de nombreux pays “riches” produisent un grande part de leur électricité avec du charbon. La Chine évidemment (66.5% de son électricité est produite au charbon) mais aussi les USA (27.9%), l’Allemagne (35%) ou le Japon (33%). Dans ces pays entre un tiers et les deux tiers de l’électricité produite l’est avec du charbon. 

https://www.bp.com/content/dam/bp/business-sites/en/global/corporate/pdfs/energy-economics/statistical-review/bp-stats-review-2019-full-report.pdf (pp. 55-56)

 

[ PEU DE CHARBON EN FRANCE MAIS ON IMPORTE DU MADE IN CHARBON ] 

En France, les émissions importées équivalent à 39% des émissions françaises. 

Le concept d’émission importées de gaz à effet de serre est assez simple à comprendre. Les comptabilités d’émissions sont généralement construites en prenant l’angle de la production. On regarde toutes les activités productives d’un pays et on évalue les émissions de gaz à effet de serre correspondantes. Seulement, dans des pays très intégrés à la mondialisation comme la France, cette manière de compter rend très mal compte des émissions des Français. 

En effet, les Français (comme les Allemands, les Américains etc) consomment chaque année énormément de marchandises importées d’autres pays. Ainsi, en achetant nos smartphones venus de Chine ou de Corée ou nos chaussures vietnamiennes, nous importons les émissions de gaz à effet de serre correspondantes dans notre pays. Ces émissions ont été réalisées pour satisfaire notre consommation, notre mode de vie. Cela fait sens de compter ces émissions avec celles des Français. 

Le ministère du Développement durable donne chaque année des statistiques sur les émissions importées des Français. En 2015, chaque Français émettait 6.6 tonnes de CO2e si l’on ne compte que les émissions nationales. Si on y ajoute les émissions importées, alors ce chiffre bondit à 11 tonnes de CO2e par Français.
Le site Our World in Data nous permet même de comparer la part que représentent les émissions importées si on les rapporte aux émissions strictement “nationales” pour tous les pays du monde. On y découvre que ces émissions importées représentaient 38.77% des émissions nationales en France en 2014.
https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/sites/default/files/2019-05/datalab-46-chiffres-cles-du-climat-edition-2019-novembre2018.pdf (pp 38-39)

https://ourworldindata.org/co2-and-other-greenhouse-gas-emissions#co2-embedded-in-trade 

 

Les plus grands “Made in charbon” 

Eh oui, si on compte les importations, les Français continuent aujourd’hui d’importer d’importantes quantité de charbon. Seulement, ce charbon se retrouve dans les voitures, les vêtements, les smartphones et autres produits qu’on achète aux pays les plus consommateurs de charbon.
Voici une liste – à la louche – des plus grands “Made in Charbon” qui concernent les Français. Pour réaliser cette liste, nous avons listé les pays dont la France importe le plus de biens et avons ajouté à côté la proportion de charbon utilisée dans la production d’électricité de ces pays. 

1 : Allemagne, 35% de l’électricité produite au charbon.

2 : Chine, 66.5 % de l’électricité produite au charbon.

3 : Italie, 12.6 % de l’électricité produite au charbon

4 : Belgique, charbon en quantité résiduelle;

5 : Espagne, 13.9 % de l’électricité produite au charbon

6 : USA, 27.9 % de l’électricité produite au charbon

7 : Pays-Bas 25.5 % de l’électricité produite au charbon

On comprend donc que les principaux “Made in Charbon” auxquels les Français doivent être attentif sont l’Allemagne, la Chine, les USA et les Pays-Bas. En consommant des produits de ces pays, on importe des grandes quantité de charbon qui, on l’a vu, détruise le climat et la santé humaine. 

https://www.bp.com/content/dam/bp/business-sites/en/global/corporate/pdfs/energy-economics/statistical-review/bp-stats-review-2019-full-report.pdf (p.56)

https://www.insee.fr/fr/statistiques/2381428#graphique-figure1 

 

[ LE CHARBON TOUJOURS PRÉSENT EN EUROPE ] 

En 2016, 691.7 TWh d’électricité ont été produits à partir du charbon dans l’Union Européenne. Ce chiffre est en diminution rapide depuis 2012 (- 22% en 4 ans). C’est plutôt encourageant. 

Seulement, ces 691.7 TWh correspondent toujours à 21.2 % de la production d’électricité totale de la zone  (3 255.1 TWh). Cela veut dire que, en moyenne, plus d’un cinquième de l’électricité produite en UE l’est à partir de charbon.
Les principaux pays dépendants du charbon pour produire leur électricité dans l’UE sont compilés dans cette liste. Nous n’avons retenu que les pays au-dessus de la moyenne de l’UE. Les chiffres sont tantôt de 2018 (quand le rapport de BP les mentionne), tantôt de 2015 (quand il s’agit de statistique de la Banque Mondiale). 

Pologne : 79.2 % de l’électricité produite au charbon (2018)

Rep Tchèque: 53 % de l’électricité produite au charbon

Bulgarie : 46.2 % de l’électricité produite au charbon

Grèce 42.6 % de l’électricité produite au charbon

Allemagne : 35 % de l’électricité produite au charbon (2018)

Roumanie : 27.6 % de l’électricité produite au charbon

Pays-Bas : 25.5 % de l’électricité produite au charbon (2018)

Danemark : 24.5 % de l’électricité produite au charbon

 

Source pour l’UE :

https://www.eea.europa.eu/data-and-maps/indicators/overview-of-the-electricity-production-2/assessment-4 

Sources pour pays : 

http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMTendanceStatPays?codeTheme=6&codeStat=EG.ELC.COAL.ZS&codePays=DNK&optionsPeriodes=Aucune&codeTheme2=6&codeStat2=x&codePays2=BEL&optionsDetPeriodes=avecNomP&langue=fr 

OU

https://www.bp.com/content/dam/bp/business-sites/en/global/corporate/pdfs/energy-economics/statistical-review/bp-stats-review-2019-full-report.pdf (p.56)

4 commentaires

  • blank dit :

    Top, sujet traité avec perfection !

    Surpris en revanche de ne pas avoir vu de source ou references à Jean-Marc Jancovici, car c’est typiquement le discours qu’il prononce, et ses sources sont vu comme très fiable ^^

  • Machin Truc dit :

    bonjour,
    je suis surpris que vous ne vous soyez pas intéressé aux énergies libres comme les générateurs surnuméraires tels que ceux fabriqués par Minato au Japon ou Tewari en Inde. L’avenir, c’est l’énergie du « vide » ou « l’énergie point zéro », mais il y a de tels enjeux économiques et géopolitiques que cette solution est boycottées par tous les pays producteurs de ressources énergétiques ou de technologies énergétiques de pointes (comme la France avec son lobie du nucléaire).
    Ce pourrait être un sujet pour un nouveau reportage qui ferait passer la bonne parole sur les vraies solutions existantes, mais proscrites par tous les états de la planète, sauf l’Inde et le Japon qui sont trop dépendants énergétiquement des importations, et qui ont choisi de prendre ce virage.
    Je vous conseille au passage cette interview qui ne parle pas que de ça, mais qui met bien en avant les blocages rencontrés pour une évolution de nos gouvernements dans le sens d’une société plus saine: https://www.youtube.com/watch?v=JDRzEdRQF5s

  • Rosset dit :

    Bonjour,
    Franchement bravo pour vos vidéos, vous avez du talent pour en parler de manière compréhensible, chiffrée et avec un langage commun. Bravo.
    Par contre il y a un truc que je ne comprends pas lorsque l’on parle d’énergie. Il s’agit des effets collatéraux de leur fabrication et des dégâts pour les extraire et le convoyer vers les sites exploitants.
    Ainsi le pétrole, dans le calcul de ses impacts environnements, comptons-nous les pipeline (11000 kms en Nigéria), les déversements (fuites volontaires ou accidentelles) sur des régions entières et ce qui n’est pas le moindre les expatriations de populations entières, voire les guerres, pour les faire passer (Montana, Syrie, Tanzanie en ce moment, Ukraine, etc… la liste est longue) ? Les guerres ont un impact aussi important sur le plan environnemental en plus d’humain. Pouvez-vous me dire pourquoi dans ces enquêtes, cela n’est jamais cité? Je pourrai être long sur ce sujet, mais je vais arrêter là.
    Bien cordialement

Répondre à Machin Truc Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *