Destruction du droit du travail : le grand renversement #OnVautMieuxQueCa

D’où vient le droit du travail ? Comment a-t-il été construit et comment est-il détricoté ? OsonsCauser analyse le grand renversement en cours des fondements même du droit du travail : il nous protégeait et nous laisse maintenant impuissants. On a osé causer de nos vies au travail, et on a compris la manœuvre ! On va s’y opposer, ensemble, parce qu’ #OnVautMieuxQueCa
[ COMPRENDRE LA LOI ] http://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/vie-professionnelle/droit-du-travail/ce-que-la-reforme-du-droit-du-travail-va-vraiment-changer-pour-vous_1320217.html#xtref=https://www.google.fr/
Un ptit résumé de l’avant projet de loi dit « El Khomeri ».

 

[ L’HISTOIRE DU DROIT DU TRAVAIL ]

http://www.sud-travail-affaires-sociales.org/IMG/pdf/Historique_Droit_du_Travail-2.pdf
Le Syndicat SUD-Solidaires « Affaires Sociales » propose cette histoire claire et complète de notre droit du travail.

 

[ COMPRENDRE LE PRINCIPE DE FAVEUR ET LES CONSEQUENCES DE SON DEMENTELEMENT ]

http://www.afdt-asso.fr/fichiers/publications/dec2009canut.pdf
LE TOPO JURIDIQUE sur l’évolution du droit du travail et principe de faveur.

 

[ UNE TRIBUNE EN VIDEO CONTRE CETTE REFORME ]

https://www.youtube.com/watch?v=rWTFUPFVwtE
Chez Bourdin, l’inspecteur du travail Gérard Filoche (éternel PS) s’emporte contre la régression honteuse que représente cet avant projet de loi.
[ UN ARTICLE UNIVERSITAIRE SUR LA SOUS-TRAITANCE] http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/j.1564-9121.2013.00195.x/abstract;jsessionid=408A16DD6C2F1579CA3ACD9DBD087D02.f03t04?userIsAuthenticated=false&deniedAccessCustomisedMessage=
Article montrant l’ampleur et les effets de la sous-traitance sur l’organisation du travail. Malheureusement, il n’est pas en accès libre. Mais c’est notre « source ».
[ ENQUETE DE LA DARES PROUVANT LE PEU D’EMBAUCHE EN CDI ] http://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/etudes-et-syntheses/dares-analyses-dares-indicateurs-dares-resultats/article/entre-2000-et-2012-forte-hausse-des-embauches-en-contrats-temporaires-mais
Ce rapport montre qu’entre 2000 et 2012, plus de 90% des embauches se faisaient en  CDD ou en interim’.

6 commentaires

  • Sébastien dit :

    Bravo pour votre travail d’ensemble. Je suis tombé un peu par hasard sur vos vidéos et je me réjouis de voir surgir sur Internet tous ces youtubers aux idées humanistes et progressistes.

    J’ai en tête ce que dit le leader de Podemos, en substance : celui qui fait bouger les choses, celui qui emporte l’adhésion, ce n’est pas celui qui a raison mais celui qui se fait comprendre.

    Donc, j’espère que vous continuerez longtemps.

    Indépendamment de la disparition ou non de ce projet de loi qui est une véritable attaque terroriste contre les salariés, continuez à semer toutes ces petites graines qui feront que dans quelques années, peut-être, il y aura un vrai changement, une vraie alternative à ce triste et gris monde néolibéral servi par les partis dits « de gouvernement » en France et dans l’ensemble du monde occidental.

  • KC dit :

    Merci.
    Parlez plus fort ! Faites vous entendre !
    Je n’en peux plus de ces politiciens qui stigmatisent les gens, et « les jeunes » en particuliers, pour mieux nous museler et nous faire taire avec le soutient de certains médias qui nous intoxiquent et nous enfument.
    Continuez à crier haut et fort que vous n’êtes pas indifférents à la politique, que vous pensez et que vous êtes concernés par votre avenir.
    Continuez ! C’est tellement bon de vous entendre !
    Encore merci.
    Claire

  • Carré Janie dit :

    Bravo!
    Je voudrais m’abonner rmais ne veux pas payer par internet .Je refuse aussi de m’inscrire sur face book Je sais ..un peu ringard mais suis une très vieille petite bonne femme .Face book vous en pensez quoi??
    Vous fais de la pubautant que je peux mais si vous voulez des sous donnez moi ,please, une adresse postale

  • Je découvre vos videos et trouvent tant l’initiative que l’analyse très intéressante. C’est top de faire et de mettre vos sources par sujet.

    Y aurait sûrement moyen d’étayer un peu plus en dehors des multiples références à l’Humanité – voir à BFM mais l’analyse étant assez claire et bienveillante, on s’en remet en faisant ses propres devoirs sur les sujets.

    Concernant cette video en particulier, je m’attendais à un décryptage un peu moins ancré dans le passé. Vous êtes jeunes (plus que moi en tout cas) et ne mentionnais pas l’évolution de la notion même de valeur du travail, la place grandissante du progrès technologique et l’évolution des moyens de mise en relation de « partenaires ».

    Je trouve dingue que toute l’Histoire de ce droit et son évolution soit entièrement basée sur les premières révolutions industrielles alors qu’on attaque la troisième ou quatrième – selon les sources justement:
    Jeremy Rifkin http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/09/23/jeremy-rifkin-la-troisieme-revolution-industrielle-a-commence_4493076_3234.html
    ou les loustiques qui se réunissent à Davos
    http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/021645413111-davos-le-regard-des-economistes-sur-la-quatrieme-revolution-industrielle-1194978.php

    Or, à part le fait que Rifkin fait dans le marketing d’idées assez séduisantes et que Davos ne concernent que les « gros » acteur internationaux, on peut légitimement penser que l’innovation technologique est belle et bien en train de changer la réalité de nos vies – y compris des industries et de la politique.

    Oui, des millions de gens vont perdre leur emploi
    Oui, des sociétés privées ont et vont probablement continuer de croître de manière globale, menaçant toujours plus les politiques locales (fussent elles intelligentes) au profit de règles globales uniformes et décidées par peu.

    Mais oui, les ressources et procédés de production & distribution pourraient être allouées de manière beaucoup plus optimales et transparentes, tout comme les informations et conversations – éliminant ainsi certains biais affectifs ou pire.

    Je pense qu’il va y avoir un bouleversement des rapports de forces désuets et non représentatifs de l’immense diversité des situations qui nous font croire que patronat et syndicats avec l’état opportuniste en arbitre juge et partie sont les garants de notre intérêt commun, voir personnel.

    Oui c’est très préoccupant de voir les inégalités générées par l’innovation et ses disruptions mais le rôle des Etats et Institutions, poussés par chaque personne physique ou morale, devraient être de veiller à un développement pérenne en réaction au futur, pas au passé.

    Pour moi, le vrai débat est là: la disruption forçant une remise en question complète des référents. Elle est imprévisible, et tout comme le climat, elle apporte son lot de bienfaits et de méfaits tragiques sans arbitrer entre les deux.

    C’est le challenge du XXIème siècle parce qu’on demande à des vieux de décider de choses qui ne les concernent pas. Dans leur monde, on analyse le présent avec le passé. On est manichéen par ignorance, par affect ou par malice et on ne comprend pas que le monde d’aujourd’hui n’est pas celui qu’ils ont connu, celui qui leur donne leur compréhension du monde.

    Mais il n’y a pas de réponse explicable en 140 caractères, en une de l’huma ou du Figaro. La réalité de la disruption revêt de multiples facettes qui sont, selon moi, de moins en moins liés aux états et institution privées ou publiques et de plus en plus liées aux facultés des personnes à communiquer en dehors des canaux traditionnelles, à échanger des informations, des savoir-faire et à essayer de s’adapter aux réalités de la vie en fonction d’un écosystème local ET global… rien n’est national de nos jours ou en tout cas, rien ne le reste.

    Il est fou de penser que la FNSEA pourrait représenter avec les mêmes revendications un géant céréalier et un paysan comme il est fou de penser que l’Europe peut et veut s’occuper de tout et tout le monde avec efficacité et égalité.
    Mais un paysan du chiapas et un d’auvergne peuvent quand à eux avoir tout autant de choses à se dire et à envisager pour le futur que les gens en costumes de Davos… et ils le font.

    Et dans l’industrie, il me paraît hallucinant de continuer à parler du « capital » comme au XVIIIème siècle à l’heure ou la moi de Moore nous propulsent vers les ordinateurs quantiques. Mais ça, ni les administrations, ni le Medef ou la CGT ne doit savoir ce que c’est donc on risque pas de se poser les bonnes questions sociétales avant un moment si on attend après eux.

    Vous êtes jeunes, plein d’enthousiasme et paraissez perspicaces et bienveillants.
    Alors faites des analyses de jeunes! Laissez la crasse des dogmes aux syndicalistes et autres hauts fonctionnaires et abordez les temps présents avec votre regard nouveau :)

    Si vous avez tenu jusque là (ou skippez la tartine en mode TL;DR):
    Merci pour votre travail, j’en ai profité gratuitement mais sa valeur est intéressante donc je pourrai vouloir vous soutenir afin que vous puissiez toucher d’autres gens et créer une résonance pour des idées constructives – en attendant, la valeur que j’y accorde m’a incité à prendre une petite heure pour ce commentaire afin d’essayer humblement de contribuer à cette valeur (illustrant ainsi en une phrase toute ma grande tirade :)

    Continuez le bon boulot!
    François

  • Nathalie dit :

    Merci à votre action qui redonne espoir aux jeunes. C’est mon fils qui m’a parlé de vous et je suis très fière et touchée de voir que les jeunes s’engagent pour un meilleur avenir.
    Votre discours est accessible et factuel. C est une alternative primordiale face aux discourts des politiciens et au journalisme de masse qui sont dirigés par l’argent, le pouvoir et l’intérêt personnel.
    Je vous souhaite longue vie et gardez votre bonne humeur.

  • osta-co-pin herve dit :

    bravo pour votre vulgarisation des thèmes qui touches la « populasse »,nous ne sommes pas seule heureusement ! il y a encore énormément de travail pour toucher les gens et les faire réagir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *