10,6 millions d’électeurs FN : diaboliser ou comprendre ?

Pour nous soutenir, merci :) http://bit.ly/tipeeeosonscauser

SOURCES :

[ LE VOTE FN A CETTE PRESIDENTIELLE ]

Les cartes :

Si vous ne deviez lire qu’un article, ça serait celui-là. L’Obs invite Hervé Le Bras à commenter et analyser les cartes des candidats du premier tour. Vous y trouverez toutes les clefs pour comprendre la répartition des votes sur le territoires et certaines explications historiques. C’est également ici que vous trouverez la carte des résultats Front National aux élections européennes de 1984. L’article le PLUS COMPLET

http://tempsreel.nouvelobs.com/presidentielle-2017/20170424.OBS8462/herve-le-bras-la-carte-du-vote-macron-est-l-inverse-de-la-carte-fn.html

L’analyse de Hervé Le Bras et ses cartes de fragilité :

Hervé Le Bras, démographe à l’EHESS, livre ici son analyse d’un vote FN distribué dans les territoires les plus fragiles de France. Dans cet article publié peu avant le premier tour, il y expose et y interprète ses cartes. Les données de son indice de fragilité sont de 2013 mais restent pertinentes aujourd’hui. Le score qu’il analyse sont ceux du Front National à la présidentielle de 2012. La carte du vote FN en 2017 est exactement la même. Les seules différences sont un accroissement du vote FN dans le Nord-Pas de Calais au premier tour et en Corse au second tour. Ces deux différences consolident encore la thèse de Le Bras, ces deux territoires étant particulièrement “fragiles” selon son indice.

https://theconversation.com/la-france-inegale-qui-vote-fn-pas-forcement-ceux-a-qui-lon-pense-75977

La sociologie du vote FN :

Les sociologues Gerard Mauger et Willy Pelletier, qui ont coordonné un ouvrage récent consacré au vote FN populaire, ont publié une tribune dans Libération en mars. Ils y montrent un électorat aux profils variés mais partageant toujours un sentiment d’absence de perspective. Nous trouvons ces analyses sociologiques extraordinairement convergentes avec les enseignements cartographiques de Le Bras. En effet, les électeurs FN ne sont pas tous, loin de là, en extrême précarité. Mais ils partagent tous l’absence de perspective qui, selon nous, est parfaitement raisonnable quand on habite les territoires désindustrialisés et  perdants de la mondialisation, que sont les espaces “fragiles” qu’identifie Le Bras et qui forment le socle du vote frontiste.
La tribune des sociologues ;

http://www.liberation.fr/debats/2017/03/19/les-mille-et-une-voies-du-vote-front-national_1556879

 

[ POUR ALLER PLUS LOIN ]

Une fiche de lecture résumant le livre de Le Bras, Le Pari du FN (2015)

http://www.revue-interrogations.org/Herve-Le-Bras-Le-pari-du-FN

Une sociologie du vote FN après les régionales de 2015 :

https://www.monde-diplomatique.fr/2015/12/GOMBIN/54357

Franchement, cet article de Joël Gombin est excellent. Il montre, à partir des résultats FN aux régionales de 2015, une typologie de l’électorat frontiste. Il y aurait d’abord les territoires du nord et du nord-est, l’essentiel de l’électorat frontiste, où le vote FN est plus le fait d’inactifs, c’est-à-dire de retraités, de femmes aux foyers. Il s’agirait, selon le scientifique, d’un vote de désespérance. Il y aurait ensuite le pourtour méditerranéen, ainsi que les vallées du Rhône et dle Garonne qui concentreraient un électorat FN dit “travailleur”. Ce dernier rassemble des petits travailleurs du privés, plus souvent ouvriers, employés et profession intermédiaires que cadre. “ Il s’agit donc, au-delà des oppositions de classe, des mondes du travail qui vivent dans des territoires dont l’économie fragile, déconnectée des grandes métropoles inscrites dans la mondialisation, se situe essentiellement dans les services et dépend pour beaucoup du tourisme, des prestations sociales (en particulier les retraites, mais aussi le chômage, les allocations familiales, etc.) et de la fonction publique. “
On voit que cette typologie rejoint celle proposée par les sociologues Mauger et Pelletier.

Une analyse de Le Bras sur les rapports entre vote FN et présence migratoire :

Ici, vous trouverez une carte intéressante de l’Ile-de-France. On y voit que plus on s’éloigne de Paris, moins il y a d’étrangers et, surtout, plus le vote FN monte. En Ile-de-France, cela montre donc qu’on vote d’autant moins FN que la proportion d’immigrés est importante.

http://www.lesinrocks.com/2015/10/11/actualite/qui-vote-front-national-en-france-11780075/

La carte montrant la présence d’immigrés :

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/10/10/01016-20121010ARTFIG00262-immigration-les-chiffres-de-l-insee.php

Cette carte est ancienne (2008) et tirée d’un article du Figaro s’appuyant sur les données d’une étude INSEE de 2012. La carte mesure la proportion d’immigrés extra-eutopéens dans chaque département.

Pour nous soutenir, merci :) http://bit.ly/tipeeeosonscauser

8 commentaires

  • MasterWis dit :

    Je ne comprends pas la Video. Il ne m’a pas semble que l’on diabolisait l’electorat mais plutot le FN lui meme et la difference a bien ete ressassee pendant 2 semaines. Et honnetement, ces cartes electorales on les a vu 100 fois, ce n’est pas non plus une nouvelle, et les commentateurs politiques ont bien insiste sur les delaisses de la Mondialisation qui votent FN !! Je vous mets au defi de trouver un discours de Macron qui diabolise l’electorat FN.
    Ensuite l’argument de ou est l’immigration n’est pas recevable, parfois c’est le fait de ne justement pas la voir et vivre avec qui cree des prejuges et des peurs (surtout vu les discours du FN).

  • Laeti dit :

    Waw, vachement bien dit! Je vote FN depuis longtemps, pas parce que je suis raciste, l’on de la, c est juste un raz le bol de voir tous ces politiques, tous pourris, on a testé la gauche, la droite, c est de pire en pire. Ils sont tous là, a se remplir les poches et celles de leurs potes pendant que nous, on vit dans la misère. Je me dit que ça peut pas être pire avec le FN. Ça vaut peut être le coup d essayer?

  • bilou de la vegas dit :

    Encore une excellente vidéo….à mettre en perspective avec l’ouvrage de Todd et de … Hervé le Bras « le mystère français » qui démontre que la France FN est celle qui à fait la Révolution française. Mais cela n’interdit pas d’expliquer l’arnaque lepéniste (xénophobie, héritage, programme économique subitement à gauche…). En bref, la colère frontiste est un acte libérateur, mais il est préférable de brûler des voitures que de voter Marine…

    • chauveau dit :

      mon cher Bilou, quand vous vous serez fait bruler 2 ou 3 fois votre voiture, parce que vous habitez au mauvais endroit, peut être que vous arrêterez de dire des bétises. Les gens qui brulent des voitures le font en toute impunité, et on fini par penser que c’est un acte bénin, alors que cela peut faire basculer une vie dans la misére si la personne n’a pas les moyens de s’en acheter une autre ( les assurances ne vous redonnent pas une voiture mais vous indemnisent par rapport à la valeur du véhicule), et perd son travail. alors réfléchissez avant de dire des bétises.

  • seba du 30 dit :

    Autant j’adore votre travail, autant là vous me faites doucement rigoler. On dirait que d’un coup, vous avez découvert l’eau chaude ! Perso je n’ai jamais voté FN mais j’en ai un paquet autour de moi. Et je peux vous dire que l’immense majorité n’est pas animée de motivations racistes (terme pratique et fourre tout qui remplace bien utilement le vrai terme de xénophobie qui aujourd’hui se résume essentiellement à de l’islamophobie – on peut-être islamophobe sans être raciste pour autant -).
    Mais bon, je dis bravo quand même ! Se demander (enfin) pourquoi les gens votent FN sans les taxer instantanément de racisme, c’est un grand pas pour éventuellement résoudre le problème.
    A moins, à moins, que finalement, ce FN soit bien pratique pour la classe politique dans son ensemble…..

  • Djoul dit :

    Martine part à la découverte de la province.
    Aujourd’hui Martine la hipster néo-coco nous fait part de son voyage intérieur et de ses innombrables discussions avec les gens qui votent FN au-delà de l’A86.
    Pour faire bosser les menuisiers merci d’enfoncer autre chose que des portes ouvertes
    Ce qui est diabolisé c’est le FN et non la France qui vote FN. Il serait également intéressant de quantifier le nombre d’électeurs ouvertement racistes pour être objectif. Par contre diaboliser Macron le méchant banquier et ses électeurs décérébrés ou Melencheguevarra et ses anarchistes bobos ça n’emeut personne.

    • Djoul : Ce qui manque à la France d’en bas , c’est un meilleur niveau , à caractère idéologique ! Que trop souvent , cette France d’en bas (elle représente 55 % de la France ) vote pour les celles et ceux qui vont approfondir leurs chutes de revenus , augmenter le nombre de France d’en bas = Conduisant à une chute importante de l’espérance de vie de la France d’en bas , et à une quasi élimination du « jeu » politique , les concernant ……Les mesure antisociale , prises contre la France d’en bas …..Sont complétées par de somptueux détournements du fric cotisé pour les institutions : Les HLM , le caisses de retraites complémentaires ……ETC…..

  • hoffmann mathieu dit :

    Bonjour à vous,

    la publication d’un livre par Aurélien Bernier, « La gauche radicale et ses tabous », permet également en partie de saisir la progression du FN. Deux idées sont notamment à retenir :

    -le changement radical observé aux alentours de Maastricht (92) : le FN était jusqu’alors ouvertement libéral, pro patronal. Voyant l’opinion devenir de moins en moins favorable à l’Europe, ils vont à partir de ce point adopter un point de vue critique (voir à ce sujet d’ailleurs l’article de ce mois du Diplo intitulé « La duplicité économique de FN »)
    -Conjointement, quelques années plus tard (vers 98 il me semble), Jospin demandera à R.Hue, s’il souhaite intégrer son gouvernement, de « lâcher du leste » sur la question européenne. Le PC adoptera à compter de ce jour une position « euro-constructiviste (réformer l’Europe est possible, négocions de l’intérieur…). Là où le bas blesse, c’est que cette compromission conduira le FN à n’être plus que le seul parti à « véritablement » critiquer la construction européenne…

    Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *