Si vous hésitez à voter Macron, regardez ça

Pour nous soutenir, merci :) http://bit.ly/tipeeeosonscauser

SOURCES :

[ CALCULS : QUE FAIRE AVEC LES 41 MILLIARDS D’EUROS DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DU CICE  ]

Avant toute chose, expliquons la logique du calcul. Dans l’idée de réduire le chômage, nous cherchons à mesurer combien d’emplois la collectivité peut prendre en charge chaque année avec une enveloppe de 41 milliards d’euros. Nous réfléchissons dans l’hypothèse que ces emplois seront payés légèrement au dessus du salaire médian, c’est-à-dire à 1 850 net chaque mois.

Il est important de comprendre que le coût pour la collectivité d’un emploi n’a rien à voir avec le coût d’un emploi pour une entreprise. En effet, la collectivité, en embauchant une personne au chômage, voit revenir une partie de l’argent qu’elle engage. Ce retour se fait à deux niveaux qu’il importe de distinguer.

En plus du salaire net, le coût total d’un emploi inclut des cotisations salariales et patronales qui servent à financer la Sécu, la retraite, le chômage etc. Ces cotisations sociales reviennent donc immédiatement à la collectivité dans le budget de la protection sociale. Il est donc possible de considérer que le coût d’un emploi, pour la collectivité, est uniquement le salaire net que touchera le salarié.

Ainsi, le coût pour la collectivité d’un emploi au salaire médian n’est que de 1 850 € pour la collectivité, alors qu’il s’élève à 3 204 € (environ) pour une entreprise.

Ensuite, lorsque la collectivité embauche un chômeur, on peut considérer qu’elle récupère l’indemnisation de celui-ci. En effet, lorsqu’une personne est sans emploi, la collectivité lui verse une indemnisation. Celle-ci peut prendre la forme ou d’allocation chômage ou d’un RSA. Pour évaluer le coût pour la collectivité de l’embauche d’un chômeur, il faut donc déduire de son salaire net le montant de l’indemnisation que la collectivité n’a plus à lui verser.  En effet, si ce chômeur se met à travailler, la collectivité “économisera” l’indemnisation qu’elle lui versait jusque là. [ Si cette manière de réfléchir au coût du chômage vous intéresse, je vous mets un super article sur le coût social du chômage un peu plus bas. ].
Dans nos calculs, nous retenons l’hypothèse la plus conservatrice ou “sûre” d’une indemnisation au montant du RSA pour tous les chômeurs que nous embaucherons. Cette hypothèse est en dessous de la réalité parce qu’une partie des chômeurs embauchés toucherait encore des indemnités chômage qui sont incomparablement plus élevées que le montant du RSA (leur montant moyen est d’un peu plus de 1058  en 2016€) http://www.latribune.fr/economie/france/le-montant-moyen-mensuel-de-l-allocation-chomage-atteint-1-058-euros-net-585442.html

NB: Nous savons très bien que les salaires seront payés par le Budget de l’Etat (ou des collectivités) et que les cotisations “reviennent” au budget de la protection sociale, budgets régis par deux lois de finances distinctes. Nous avons choisi de réfléchir en confondant les deux budgets dans le seul “budget de la collectivité”, mais les esprits tatillons ou curieux noteront qu’il suffit de réformer en l’abaissant  la CSG (qui comble aujourd’hui les déficits du budget de la protection sociale) pour “récupérer” directement les sommes en jeu dans le budget de l’Etat plutôt que dans celui de la Protection sociale.

NB 2 : Nous savons très bien que les millions d’emploi que nous imaginons ne seront pourvus ni instantanément ni uniquement par des personnes sans emploi indemnisées. N’ayant que les moyens de nos trois cerveaux et des splendides Internet, nous laissons aux équipes d’économistes et de statisticiens le soin de préciser la mise en oeuvre concrète de nos desseins. Nous rappelons qu’il ne s’agit que d’une expérience de pensée destinée à faire comprendre le champs des possibles qu’ouvre une enveloppe annuelle de 41 milliards d’euros.

Le chiffre de 2.5 millions d’emploi :

Pour évaluer le nombre maximal d’emplois rémunérés à 1 850 € net que la collectivité
pourrait prendre en charge chaque année avec 41 milliards d’euros, il nous faut faire le calcul suivant :

41 000 000 000 / [ (salaire médian net mensuel – montant mensuel du RSA) * 12 ]
41 000 000 000 / [ ( 1 850 – 500 ) * 12 ]
41 000 000 000 / [ 1 350 * 12 ]
41 000 000 000 / 16 200 = 2 530 864

La collectivité, avec une enveloppe de 41 milliards d’euros, peut donc prendre en charge 2 530 864 personnes payées au salaire médian.

Le chiffre de 1 million d’emplois en conservant les aides aux PME :

Nous appliquons la même logique que précédemment mais seulement sur une partie de l’enveloppe du Pacte de responsabilité et du CICE. Nous devons soustraire aux 41 milliards annuels la part allouée aux PME et TPE. Nous extrapolons de la part du CICE allouée aux PME et TPE ((58 %) le montant total du Pacte de responsabilité. C’est une approximation, mais après de longues recherches nous n’avons pas trouvé mieux ! Notons que les PME allant jusqu’à 249 employés, on pourrait rendre cette aide dégressive.
Source : https://business.lesechos.fr/directions-financieres/fiscalite/credits-d-impots/021210533283-les-pme-ont-touche-58-des-sommes-du-cice-201291.php
Nous obtenons donc le calcul suivant :

41 000 000 000 * 58 % / [ ( salaire médian net mensuel – montant mensuel du RSA ) * 12 ]

41 000 000 000 * 0.58 / [ ( 1 850 – 500 ) * 12 ]
23 780 000 000 / 16 200 =  1 467 901

La collectivité peut donc largement employer un million de personnes supplémentaires au salaire médian, TOUT EN CONSERVANT TOUS LES ALLÈGEMENTS DE COTISATIONS ET D’IMPÔS POUR LES TPE PME.

 

[ LES AUTRES CHIFFRES CITÉS ]

L’augmentation vertigineuse des chiffres du chômage sous Hollande pendant le quinquennat de Hollande (+ 30 % )
Chômage mai 2012 : 2 780 400
Chômage février 2017 : 3 617 900
Augmentation absolue ; + 837 500 chômeurs en 5 ans
Augmentation relative : + 30 % en 5 ans ( (837 500 / 2 780 400) * 100 )

Tous les chiffres portent sur les chômeurs de catégorie A inscrits à Pôle Emploi en fin de moi et proviennent des statistiques de la DARES :
http://dares.travail-emploi.gouv.fr/dares-etudes-et-statistiques/statistiques-de-a-a-z/article/les-demandeurs-d-emploi-inscrits-a-pole-emploi-les-series-mensuelles-nationales

Les 41 milliards de coût annuel du CICE et du Pacte de Responsabilité :
http://www.gouvernement.fr/le-pacte-de-responsabilite-et-ses-41-milliards-de-baisse-de-cout-du-travail-vont-veritablement
Autant prendre le gouvernement au mot.

http://www.latribune.fr/economie/france/les-deux-ans-du-pacte-de-responsabilite-un-succes-encore-discutable-543366.html
Sinon il y a cet article, on ne peut pas faire plus clair : « Prévu pour monter en charge progressivement, le dispositif doit représenter en 2017, en rythme de croisière, un coût annuel de 41 milliards d’euros pour l’État. En échange de ces aides, patronat et syndicats devaient mener des négociations, notamment sur l’emploi, dans les branches professionnelles. Aucun engagement chiffré et contraignant n’a toutefois été imposé aux entreprises dans la loi. »

Le salaire médian à 1 850 € net :
https://www.insee.fr/fr/statistiques/2121609
La dernière étude de l’INSEE disponible évalue le salaire médian de 2014 à 1 784 €. On a choisi de lui donner un petit coup de pouce pour le porter à 1 850 € net. Y’a pas de mal à se faire du bien ! :)

 

[ LES ETUDES EVALUANT LES 2 PREMIERES ANNEES DU CICE ]

Deux évaluations récentes (septembre 2016 et mars 2017) du CICE sur les années 2013 et 2014 ont été publiées par France Stratégie. Ces évaluations s’appuient sur les travaux de deux équipes de chercheurs.
Effets sur l’investissement, la Recherche et développement et les exportations :

Là, comme les études convergent, laissons parler le rapport de France Stratégie :
“Le comité tient pour robuste les résultats des équipes de recherche qui concluent à l’absence d’impact de court terme du CICE sur l’investissement, la recherche-développement et les exportations. “ (P.32)
Le rapport de France Stratégie : http://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/rapport_cice2016_28095016_ok.pdf
Effets sur l’emploi : La première équipe (le LIEPP) conclue, et septembre et en mars, à aucun effet significatif sur l’emploi. Le CICE n’aurait donc créé aucun emploi sur la période. La seconde, celle du TEPP, montre un effet “de faible amplitude ou non significatif” sur l’emploi. Le CICE aurait créé ou sauvegardé, probablement, autour de 80 000 emplois. Du propre aveu de l’équipe du TEPP ces effets sont très décevants par rapport aux prévisions. Nous transcrivons ici, in extenso, le passage de l’étude du TEPP de 2016 qui montre la faiblesse de l’impact du CICE sur l’emploi :
“Nous mettons alors en évidence un impact positif du CICE sur l’emploi dès l’année 2013, limité aux entreprises les plus fortement bénéficiaires. Dans ces entreprises, le CICE serait parvenu à créer ou sauvegarder de l’ordre de 80 000 emplois dès 2013, avec un intervalle de confiance de plus ou moins 35 000 emplois. Ce chiffre peut paraître faible relativement aux résultats des évaluations ex ante, qui sont au‐delà du double (en moyenne, 180 000 pour les trois études publiées), mais les méthodologies sont très différentes et il s’agit ici d’un effet de court terme, mesuré dès 2013. Cela dit, nos estimations indiquent que la montée en puissance du CICE en 2014 n’aurait pas modifié de façon significative cet effet sur l’emploi, suggérant un réel hiatus entre les évaluations ex ante et cette première évaluation ex post.” ( p. 50).
Etude du TEPP 2016 : http://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/rapport_de_recherche_de_tepp.pdf

Etude du TEPP 2017 : http://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/tepp_rapport_complementaire_mars_2017.pdf

Etude du LIEPP 2016 : http://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/rapport_de_recherche_de_liepp_0.pdf
Etude du LIEPP 2017 : http://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/liepp_rapport_complementaire_mars_2017.pdf

 

[ MACRON ET LE GROUPE DE LA ROTONDE À L’ORIGINE DU CICE ET DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ]

Macron à l’origine du CICE et du pacte de responsabilité :

http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/emmanuel-macron-devient-ministre-de-l-economie-de-l-industrie-et-du-numerique-830438.html LE CHAPEAU EST TRES CLAIR

http://lelab.europe1.fr/Qui-est-Emmanuel-Macron-le-nouveau-ministre-de-l-Economie-16140

http://www.la-croix.com/Economie/France/Emmanuel-Macron-laisse-bilan-economique-gout-dinacheve-2016-08-31-1200785614

http://www.huffingtonpost.fr/2014/08/26/emmanuel-macron-economie-ministre-portrait_n_5717537.html

Le “Groupe de la Rotonde” à l’origine du CICE et du Pacte de responsabilité :

http://www.capital.fr/enquetes/hommes-et-affaires/emmanuel-macron-ses-reseaux-ses-amis-patrons-ses-adversaires-ses-camarades-du-peuple-1043120

https://www.challenges.fr/economie/ces-economistes-qui-poussent-hollande-et-valls-a-oublier-le-deficit-pour-relancer-la-croissance_51744

Macron anime le “Groupe de la Rotonde” :

http://www.francetvinfo.fr/politique/francois-hollande/election-presidentielle-emmanuel-macron-est-il-le-candidat-du-hollandisme_2077799.html

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/reforme-fiscale-histoire-d-un-coup-d-eclat_1302842.amp.html

 

[ BONUS : JEAN PISANI-FERRY, L’ÉCONOMISTE PRÉFÉRÉ DE MACRON. CE MEC EST PARTOUT ]

Jean Pisani-Ferry est économiste et a fait carrière très proche des institutions de pouvoir. Il représente parfaitement l’économiste borné qui a accompagné l’entêtement de Macron dans ses mesures inefficaces.
En effet, ce monsieur est partout. Il figure en bonne place parmi le Groupe de la Rotonde, à l’origine du CICE et du Pacte de Responsabilité. Ensuite, il est nommé à France Stratégie et dirige le rapport de suivi sur le CICE que nous citons plus haut. Enfin, et c’est surement ça le plus drôle, Macron le débauche pour en faire le coordinateur de son programme présidentiel !

Au “Groupe de la Rotonde” pour concevoir le CICE et le Pacte de responsabilité :

http://abonnes.lemonde.fr/politique/article/2012/05/16/emmanuel-macron-un-banquier-d-affaires-nomme-secretaire-general-adjoint-de-l-elysee_1702135_823448.html

A France Stratégie pour évaluer le CICE qu’il a imaginé :

http://www.strategie.gouv.fr/publications/rapport-2016-comite-de-suivi-credit-dimpot-competitivite-lemploi

Avec Macron pour approfondir encore les cadeaux aux entreprises :

https://www.lesechos.fr/elections/emmanuel-macron/0211841981384-jean-pisani-ferry-le-chef-dorchestre-du-programme-de-macron-2069081.php  

 

[PROFITS CAC 40 QUI EXPLOSENT APRES 2013]

Le CICE et le Pacte de responsabilité n’ont pas empêché le chômage d’exploser, mais il y a une autre explosion qu’ils n’ont pas gênée : celle des dividendes versés par le CAC 40, qui ont bondi de 18% dès 2013, et ont continué à grimper jusqu’à de nouvelles envolées en 2016. Macron est aussi responsable d’une baisse de la fiscalité sur les actions gratuites au début du quinquennat qui a permis aux multinationales de verser de grosses sommes moins taxées, jusqu’à ce que les députés PS modifient à nouveau la loi pour rétablir une fiscalité plus hautes sur ces actions gratuites.
2013
https://investir.lesechos.fr/marches/actualites/bilan-le-cac-40-a-gagne-18-en-2013-sa-meilleure-performance-en-cinq-ans-939988.php
+18% 2013 record en 5 ans
2016
https://www.easybourse.com/france/article/32243/les-profits-cac-40-ont-bondi-25-en-2016.html

 

[BILAN ÉCONOMIQUE MESURE ET SOURCE PAR DES GRAPH ET DES STATS DU PACTE DE STABILITÉ]
http://www.alternatives-economiques.fr/pacte-de-responsabilite-raisons-de-lechec/00012271
En résumé : ces mesures coûtent très cher (41 milliards d’euros) et ont été financées en baissant les dépenses publiques et en augmentant la TVA. Elles ont permis de restaurer les marges des entreprises MAIS les entreprises n’ont pas investi. En effet, l’investissement ne dépend pas des marges des entreprises mais de la demande. Les baisses de cotisations ont augmenté un peu les salaires, mais surtout ceux des plus riches (voir plus bas). Cette augmentation des salaires a handicapé la reprise de l’emploi qui n’a pas été, loin de là, aussi forte que prévue.
Enfin, les mesures n’ont eu aucun effet sur la compétitivité (c’est-à-dire les exportations) parce que l’Italie, l’Espagne et nos autres voisins ont pratiqué les mêmes politiques de baisse des cotisations sociales. BREF, UN ÉCHEC CUISANT.  

 

[EFFETS SUR L’INVESTISSEMENT MODÉRÉS]
https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/2662600/032017_ndc.pdf  
L’investissement a incontestablement augmenté entre 2014 et 2016. “Sur l’ensemble de l’année 2016, l’investissement des ENF a vivement augmenté (+4,0 %), accélérant par rapport aux deux années précédentes (+2,7 % en 2015 et +1,4 % en 2014) du fait des achats en produits manufacturés et du redémarrage des dépenses en construction” (P.96). Cette augmentation importante de l’investissement est moins impressionnante qu’il y paraît. N’oublions pas qu’une mesure du Pacte de responsabilité, le suramortissement de 40% des investissements. Cette mesure exceptionnelle, ayant court uniquement d’avril 2015 à avril 2017, permettait aux entreprises investissant 100 € de déduire 140 € de son avantage fiscal. L’augmentation constatée doit donc beaucoup à un effet d’aubaine.
Pour le voir, il suffit de remarquer que l’investissement n’est pas dû à la meilleure santé des entreprises (permises par les cadeaux du Pacte de responsabilité et du CICE). La même étude montre cependant une page avant (P.95), que le taux de marge n’a pas augmenté du tout depuis 2013. Le Pacte de responsabilité et le CICE ne sont donc pour rien dans cette reprise des investissements. D’ailleurs, le même tableau page 95 montre que la baisse des cotisations a eu un effet nul sur la marge des entreprises.
S’il fallait clore définitivement la question des effets du Pacte de responsabilité sur l’investissement, rappelons que le comité d’évaluation du CICE était très clair. “On n’observe pas d’effet à court terme sur l’investissement, la recherche développement et les exportations.” dit-il dans son évaluation la plus récente, datée du 22 mars 2017. (http://www.strategie.gouv.fr/publications/document-complementaire-rapport-2016-cice)

 

[LES SALAIRES N’ONT PAS AUGMENTÉ NON PLUS, SAUF POUR LES PLUS RICHES]

https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/2662600/032017_ndc.pdf
Le tableau de l’évolution du salaire de base moyen, hors primes, visible page 83 est sans appel. Son évolution annuel n’a cessé de décroître depuis 2012. Il augmente cependant d’1% quand on y inclut les primes (SMTP dans le tableau).
https://www.insee.fr/fr/statistiques/2121609
Le tableau précédant ne tient pas compte de la distribution de cette évolution des salaires. Il considère la MOYENNE des salaires et ne dit pas quelle catégorie de salarié gagne davantage à cette légère augmentation.  Le lien au-dessus provient de la dernière étude fine de l’INSEE sur les salaires publiée en septembre 2016. Cette  En moyenne entre 2013 et 2014, les salaires net ont augmenté de 0.5 % (ils baissaient de 0.3% en moyenne entre 2012 et 2013). Il y a donc bien eu une augmentation apparente des salaires. SEULEMENT, et il faut être très attentif, les salaires n’ont augmenté que pour les 30% des salariés les plus riches. Les 10% des salariés les plus riches ont gagné 1% de rémunération quand les 60% les moins riches n’ont vu leurs salaires progresser que de 0.1% .
Ainsi, de ces deux études une conclusion s’impose. L’effet sur les salaires de la baisse de cotisation et du crédit d’impôt (de presque 10% du coût du travail en cumulé) n’a eu qu’un effet négligeable sur les salaires et, surtout, n’a profité qu’aux plus riches d’entre eux !

 

[LE FIASCO DU CICE SUR LA COMPÉTITIVITÉ]

http://www.alternatives-economiques.fr/pourquoi-le-cice-ne-marche-pas/00011713
Deux arguments. 1 ) Le CICE n’est pas dirigé vers les secteurs exportateurs. Il y a plus de masse salariale non qualifiée dans les entreprises qui exportent peu que dans celles qui exportent. « une entreprise commerciale, réalisant moins de 20 % de son chiffre d’affaires à l’international, a ainsi bénéficié d’une créance de CICE près de neuf fois supérieure à celle d’un groupe industriel réalisant près de 70 % de son chiffre d’affaires à l’étranger ».

2 ) Le CICE, et plus généralement le Pacte de responsabilité, est une politique de baisse de cotisations sociales. Les pays voisins (Espagne ou Italie) avec qui nous aurions pu gagner un avantage comparatif pour exporter davantage, nos produits devenant moins chers, ont pratiqué les mêmes politiques que nous ! Résultat : Le pacte de responsabilité et le CICE (41 milliards) sont un fiasco pour l’exportation.

 

[COMMUNIQUÉ DE PRESSE MEDEF 1 MILLIONS]

http://www.medef.com/medef-corporate/salle-de-presse/communiques-de-presse/communiques-de-presse/article/pacte-de-responsabilite-le-medef-met-sur-la-table-25-engagements-1.html

La super blague de Gattaz qui s’est ouvertement foutu de notre gueule en promettant sur tous les plateaux télé 1 millions d’emplois pour le CICE, s’enflammant même parfois jusqu’à 3 millions ! C’est vrai, quand on n’est obligé à rien et qu’on a aucun compte à rendre, on ne compte pas ! :)

Pour nous soutenir, merci :) http://bit.ly/tipeeeosonscauser

26 commentaires

  • Auffan dit :

    Vous semblez nous dire que macron et ses economistes sont incompetents car ils prennent des mesures inefficaces notamment sur le chômage !

    Alors quelques remarques. Les 1% les plus riches possèdent plus que les 99% restants. Lorsque cela se produit dans une république on la qualifie de republique bannière.
    Autrement dit ces 1% qui ont pris le controle (comme vous l’avez montré dans une vidéo ) de la quasi totalité des medias, (y compris mediapart que vous semblez aimer mais où on retrouve aussi le trio Berger, Neil et Pigasse dans les genereux donnateurs), nous font élire des politiques qui ont pour mission de les servir.

    Quand on s’intéresse de prêt à la financiarisation de la société on comprend que l’oligarchie qui nous gouverne n’a pas intérêt à ce que l’economie réelle fonctionne bien. Une economie réelle qui fonctionne bien et qui ne connait donc pas de chômage, est forcément inflationniste. Or l’inflation est la hantise de l’oligarchie qui possède des fortunes colossales et ne veut pas la voir fondre.

    C’est ce qui s’est passé durant les 30 glorieuses qui n’ont pas été la consequence de la deuxième guerre mondiale comme on nous le dit mais la consequence du fait que la finance avait été très contrôlée et réglementée après la catastrophe de 1929 dont elle etait la cause.

    Selon le dernier rapport de l’ong oxfam moins de 10 personnes possèdent autant que la moitié de la population mondiale la plus pauvre (3,7 Md de personne), ce sont la des chiffres que l’esprit humains ne peut pas evaluer. Pour en arriver à cette performance, deplus sans que le peuple en ait conscience, il faut au contraire des personnes très compétentes.

    Continuer à creuser et notamment le scandale de la creation monétaire par le crédit qui est à l’origine de cette oligarchie. Bon courage.

  • Arnaud Blanchet dit :

    Bonjour Osons Causer,
    Sous couvert d’analyse objective, vous laissez passer des approximations qui décridibilisent votre discours :
    1. Le CICE a été proposé par Jean-Marc Ayrault et est entré en vigueur le 1er janvier 2013. Macron a été nommé au ministère de l’économie en aôut 2014. Il n’est donc pas fondé de lui faire porter la responsabilité de ce méchanisme ;
    2. Macron propose dans son programme d’abroger le CICE en le remplaçant par un autre méchanisme d’allègement de charges. Il est donc faux de dire qu’il ne prend pas la mesure de l’échec du CICE;
    Le principe des vidéos que vous faites est très utile mais mon avis est que vous ne devriez pas l’appliquer à la politique avec un tel parti pris, vous y perdez en crédibilité et par conséquent en impact.
    Je pense qu’il y a d’autres causes sur lesquelles un traitement plus objectif vous permettrait de réveiller plus de consciences et de faire changer la société.
    Bonne journée, Arnaud

    • salut Arnaud ! Merci pour ton message :) Tu as parcouru les sources ? Pour le point 1, il est très documenté que c’es Macron qui s’es chargé du CICE (comme du pacte de responsabilité et du TSCG) quand il était secrétaire général adjoint de l’Elysée de Hollande dès 2012. Il l’a concocté avec les économises du groupe de la rotonde (dont Pisany Ferry son actuel directeur de programme, ou encore Elie Cohen). Pour le point 2, les modifications que propose Macron sont uniquement de transformer le crédit d’impôt du CICE (remboursement un an après des cotis) en baisse de cotisations (remboursement immédiat). Bon il veut aussi encore plus baisser les cotis et l’impôt sur les sociétés en plus, comme on le dit. Ca ne change rien du tout à la logique du pacte de responsabilité : donner à toutes les boites et sans obligations d’embauche. C’est pareil avec encore plus de thune. Belle journée à toi ? – STéphane

  • O Bella Ciao dit :

    @ Arnaud Blanchet

    C’est pas beau de mentir. Macron est l’inspirateur du CICE, c’est de notoriété publique.

    Au lieu de nier les faits, il aurait été de bon ton de lire l’article et de cliquer sur tous les liens qui le prouvent avant de sauter dans les commentaires et débiter des âneries.

    Je suis aimable et je vous indique où chercher dans l’article :
    [ MACRON ET LE GROUPE DE LA ROTONDE À L’ORIGINE DU CICE ET DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ]

    Voilà bonne lecture.

    • Arnaud Blanchet dit :

      Bonsoir Stéphane et O Bella Ciao,

      Merci pour vos réponses. J’ai bien lu les sources avant de commenter et je souhaite souligner que conseiller ne signifie pas responsable d’une mesure.

      Pour illustrer mon propos, je reprends le passage de l’interview d’Elie Cohen dans l’une de vos sources (franceinfotv) : « Chacun de nos sujets de réflexion a été repris mais, à chaque fois, [Hollande] a fait un pas là où nous pouvions en espérer quatre ou cinq ! Le programme d’Emmanuel Macron va beaucoup plus loin avec cette philosophie de base. Il se montre beaucoup plus audacieux dans un certain nombre de domaines. »

      Cela illustre à la fois que le CICE mis en place en 2013 n’est pas une application stricte des conseils de Macron et que le candidat Macron réformera le CICE. C’est l’objet des deux points de mon commentaire précédent, illustré par vos sources.

      Il est évident que nous (et les candidats que nous soutenons) n’ont pas la même vision de l’économie et de la société. Je peux comprendre certaines réserves sur les mesures que propose Macron mais force est de constater qu’il est le seul candidat à défendre l’union de tous les français quand les autres offrent une rupture : Le Pen opposée aux migrants, Fillon aux assistés, Mélenchon aux riches. Macron est le seul à construire un projet pour tous et avec tous.

      J’espère que vos prochaines vidéos auront moins de parti pris et seront plus objectives.
      Bonne semaine,
      Arnaud

      • Denis dit :

        Salut Arnaud.

        Macron n’est pas le candidat de tous les francais et il proose une rupture: le prolongement de la financiarisation de l’economie. Lorsqu’il propose de passer une loi El Khomri 2 par ordonance, c’est une lutte de classe qui s’engage entre d’un coté la finance et le grand patronat, et de l’autre l’ensemble des francais qui trinquent. Ce qui me rend fou c’est d’entendre autant de gens défendre un candidat qui dit si clairement vouloir s’opposer aux intérets de chacun, a moins de penser qu’on sera tous un jour de Xavier Niel.

        Par contre vous avez raison de dire que Macron veut aller plus loin que Hollande sur les sujets comme la loi El-Khomri ou le CICE. En gros Hollande n’avait pas osé pour ne pas jetter la france dans la rue, et Macron qui est décidement déconnecté de la réalité voit dans l’opposition à la loi travail un probleme de pedagogie et le fait qu’elle n’allait pas assez loin dans la réforme du code du travail. Etre a ce point aveugle des réalités sociales… c’est le président de tout les banquiers peut etre, mais de peu de francais.

        Avec macron en 2017 c’est le Pen en 2022 assuré.

      • Anonyme qui essaye de s'éclairer dit :

        Hollande a fait 1 pas sur 4-5 de ce que préconise Macron… OK, donc avec Macron, on serait encore + dans la merde…

  • Jérôme dit :

    Bonjour, où est la source concernant les 41 milliards ANNUELS ?
    J’ai bien lu toutes vos sources et je ne la trouve nulle part.
    Il s’agit de l’ENVELOPPE GLOBALE.
    Or c’est la base de votre calcul concernant les salaires puisque vous divisez cette somme par 12, et je ne retrouve ce chiffre ANNUEL nulle part.
    Merci de me répondre

  • Julien dit :

    @Jérôme : dans écosia « CICE montant annuel » le premier résultat : https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F31326

    Il faut savoir que le CICE est un crédit d’impôts, ainsi on défiscalise pour les entreprises . Les 41 milliards sont résultant de la base de calcul en sachant que l’exoneration monte a 7 %.

    Il suffit dès lors de comprendre que tant que ce crédit d’impôts existe et que le pourcentage de celui ci ne change pas, il y aura une répétitive annuelle à plus ou moins les mêmes montants.

  • Jérôme dit :

    @Julien, pardon mais je n’ai pas de chiffre annuel.

    On parle effectivement de 7% d’exonération, mais il n’y a rien qui renvoie vers une résultante à 41 milliards pour l’unique CICE+pacte de responsabilité.
    Les chiffres que je trouve parlent de 11M en 2013, environ 18M en 2014 et 2015, 22M en 2016 pour un rythme de croisière de 20 Milliards.
    http://www.liberation.fr/france/2016/09/29/mais-ou-sont-passes-les-milliards-du-cice_1515075

    Rien qui ne justifie le 41 milliards du calcul, qui est la base de démonstration de la video.
    Je cherche juste à comprendre.

  • Julien dit :

    @Jerome, bah pourtant il y a un article dans les sources ci dessus qui donne le découpage des 41 milliards d’euros d’aide en 2017 avec graphique :

    [BILAN ÉCONOMIQUE MESURE ET SOURCE PAR DES GRAPH ET DES STATS DU PACTE DE STABILITÉ]
    http://www.alternatives-economiques.fr/pacte-de-responsabilite-raisons-de-lechec/00012271

    Celui-ci.

    C’est le pacte de responsabilité dans sa globalité qui atteint la somme de 41 milliards, même si le CICE est le plus gros morceau.

  • Aurélien dit :

    Bonjour,
    Je suis convaincu que le CICE n’est pas une bonne mesure, cependant votre démonstration semble être erronée (ce qui à mon sens discrédite le discours quoi qu’on en pense)

    La source concernant le coût de 41 milliards du CICE était une projection.
    Dans les faits (et peut être heureusement je ne sais pas) le coût tourne autour de 20 milliards (c’est déjà pas mal)
    voir sur la page wikipedia du CICE ou http://www.latribune.fr/economie/france/le-cice-un-scandale-d-etat-587387.html

    De plus , effectivement 2,5 millions x 12 x 1350€ font bien 41 milliards, mais les 500€ x12 x 2,5 millions = 15 milliards du RSA sont bien à payer par l’état et sont donc bien à prendre en compte.
    De plus ce chiffre de 41 milliard est NET de toute cotisation, bien que je ne connaisse pas la règle pour la fonction publique. Dans le privé, le coût serait d’environ 80 milliards (auquel il ne faut pas oublier les 15 milliards du RSA)

    Bref la démonstration mathématique me paraît bien aventureuse.

  • Jérôme dit :

    @Julien, merci beaucoup pour le lien.
    Il y a beaucoup d’infos et je me perds un peu :-)

    En effet, même si il s’agit d’une projection datée de septembre 2016, il s’agit bien de 41 milliards en aides cumulées pour 2017.

    @Aurélien, le cout 2017 est bien de 41 milliards d’euros comme me l’a montré Julien plus haut.
    Le RSA n’est pas à payer par l’état dans la démonstration car il est justement soustrait de l’équation sur la base de ce que couterait une personne au RSA.
    Pour le côté « net » vous avez raison, il manque les charges à ajouter ici il s’agirait d’une « subvention ».
    Mais je rappelle que le SMIC coute en tout 1568 euros pour un employeur.

    DONC on pourrait virtuellement payer 2 178 996 personnes au Smic pendant un an avec tout cet argent. Et les charges reviendraient dans les rentrées de l’Etat.

    C’est une vue de l’esprit mais ça donne une idée du côté colossal de ces montants.

  • Nathan Kiner dit :

    Je suis du tout pro-Macron mais je trouve ca quand même un peu gonflé de tracer un lien de cause à effet entre le CICE et l’augmentation de 30% du chômage.
    C’était effectivement un échec pour ce qui est d’inverser la tendance mais il y a un peu plus de facteurs que ca.. Et ca ne veut pas dire non plus que d’autres politiques auraient pû faire mieux. Le nombre d’emplois est globalement en baisse depuis quelques années, notamment parce qu’on automatise de plus en plus.

  • FAbLess dit :

    Vidéo choc qui donne envie de lire les sources.
    Et là grosse deception énormément d’approximation, on mélange les chiffres on attribut et on mixe les roles les dates pour que tout concorde à charge. Même si tout était mis dans l’ordre vous ne croyez pas que c’es un peu dingue de mettre tout sur le dos d’un seul homme? Les mecs vous faites peur déconnez pas ne devenez jamais juge..
    Je veux bien qu’internet soit le règne des punchlines, mais là ça fait peur.
    Faut pas se presenter comme un site d’information, mais comme un site idéologue. C’est pas gênant tout le monde fait ça. Enfin là ça ressemble un peu à une chasse aux sorcières quand même.

  • Florian B dit :

    C’est complètement stupide le raisonnement « si on crée des emplois publics, les charges payées reviennent à la collectivité et donc on peut considérer que ça s’annule ». Enfin, à moins que vous souhaitiez créer 2,5 millions d’emploi sans assurance chômage, sans sécurité sociale et sans droit à la retraite… Les cotisations ne restent pas dans les poches de l’Etat mais sont effectivement versées aux salariés, qu’ils soient publics ou privés.

  • Seb dit :

    Salut Osons Causer
    Je suis chef d’entreprise, une big SARL de fou ou la loi travail s’applique à mort, notamment sur le plan de l’esprit de la polyvalence des salariés, vu que pour faire chef d’entreprise, chef de cuisine, chef de salle, plongeur, acheteur, sommelier etc, je n’ai qu’un seul employé : Moi.
    J’ai eu une salarié au début de l’activité. Il y a moins d’un an. Je paie encore ses charges et je vais bientôt pouvoir payer ses cotisations retraite.
    Je l’ai payée au ras des paquerettes, parce que c’est tout ce que j’ai pu me permettre de payer.
    Pour garder mon entreprise en vie, j’ai donc pris le parti de bosser tout seul comme superman. J’ai créé au moi de Mai, j’ai ouvert au mois de Juillet. Le mois prochain, cela fera un an que je n’ai pas de revenu et que les banques m’ont crucifiés.
    Alors le CICE pour l’embauche que j’ai faite sera vraiment le bienvenu pour donner un peu de souffle à ma trésorerie.
    Je pense qu’il faudrait faire une vidéo sur les dépenses des hauts fonctionnaires. Pas ceux du sénat et autres, trop simple. Non, il faut le faire sur les fonctionnaires chefs de services qui dépensent de l’argent à tout va pour faire valoir leur nomination à des postes supérieur et dont les projets, en plus de couter et de ne jamais aboutir, remplacent ceux de leur prédécesseurs qui selon la même mécanique, n’aboutissent jamais.
    C’est ainsi que de l’autre côté du miroir, c’est à dire du côté de ceux qui payent, je peux constater qu’à tous les étages de mes factures, les taxes s’amoncellent (s’Hamon scelle ??? :) ) , le racket des caisses de sécu etc…pour payer leur projets merdiques. Je sais bien de quoi je parle puisque j’ai été témoin de tout cela.
    Des bises

    • Anonyme qui essaye de s'éclairer dit :

      ça me fait m’interroger :
      Quelles aides pour les entrepreneurs qui ne gagnent rien au début de leur activité (=> parfois les recettes remboursent les crédits qu’ils ont fait pour investir et ça peut durer longtemps) ?
      Comment survivre ?
      Je serai tentée de dire que des aides uniquement à ce genre d’entreprises pourraient être correctes (comme des crédits d’impôts permettant d’augmenter les marges), mais pour ce qui est de la survie des hommes, je suis d’avis qu’il devrait y avoir un revenu assuré par l’Etat dans ces cas là.

  • Berthomieu dit :

    Dans Fakir (excellent journal) François Ruffin fait les comptes en gros chaque emploi à couté 200 000€ imaginez si l’argent avec été donnée directement aux chômeurs le bienfait pour la collectivité ……….

  • Lem dit :

    Sachant qu’Osons causer vient de publier une vidéo pour dire qu’ils s’engagent pour Mélenchon, ça donne une idée de la crédibilité et de l’objectivité de leur analyses mais pour ceux qui doutent encore de l’escroquerie :
    – Macron n’était même pas ministre lors du CICE
    – Les chiffres du chômages donnés dans la vidéos concernent la période avant l’entrée en application
    – on ne tient compte à aucun moment du nombre d’emploi préservés par la mesure
    Et SURTOUT : on n’oublie de dire que l’an passé, il y a eu 190 000 créations d’emploi, un record, et que la montée en puissance de l’efficacité du dispositif était prévue pour 2017. Et qu’apprend t-on hier ? 2 millions d’embauches sont prévues en 2017, un nouveau record.

  • tarnacien dit :

    « En plus du salaire net, le coût total d’un emploi inclut des cotisations salariales et patronales qui servent à financer la Sécu, la retraite, le chômage etc. Ces cotisations sociales reviennent donc immédiatement à la collectivité dans le budget de la protection sociale. Il est donc possible de considérer que le coût d’un emploi, pour la collectivité, est uniquement le salaire net que touchera le salarié. »

    Ca vous décrédibilise beaucoup de dire une telle ineptie ! Prenons, la retraite, par répartition. Vous êtes en train de nous dire que les fonctionnaires ne la paye pas ? Et s’ils veulent se soigner, ils sont remboursés avec les cotisations des salariés du privé ?

    Prenons donc vos 3200 euros TTC, fois 12 sur un an, divisé par 41 milliards, ça fait 1 million d’emplois, ce qui est déjà beaucoup !

  • Nab dit :

    Merci pour cette vidéo.
    On aura beau dire, regarder où on voudra, je constate depuis 30 ans que chaque année on nous propose de laver plus blanc, raser gratis et autre conneries sans non.
    Ce qu’il s’est passé hier, qui se confirmera au deuxième tour probablement, est d’une extrême gravité et tout le monde s’en fout!
    C’est un coup d’état dont il s’agit, ni plus ni moins! Ce type, inconnu il y a trois ans dont l’image, les propos, le moindre fait et geste, ont littéralement bombardé l’espace médiatique depuis un an alors que les « petits » candidats ne passaient pas sous prétexte qu’ils n’ont pas suffisamment de représentation.
    Les médias, après 2005, ont totalement finis de se décrédibiliser, le pire c’est que nous allons en payer très rapidement le prix et qu’à la prochaine élection, une fois qu’on « aura vu » la politique de Macron, le Fn aura un boulevard devant lui…. et la démocratie un linceul.

  • Therazin dit :

    ce qui m’embête également dans ces chiffres, c’est surtout ce chiffre 12 !
    n’oubliez pas qu’un salarié reçoit 13.98 mois de salaire par an. *
    à moins qu’aucun français ne prenne de congés payés ?

  • Joel dit :

    Il est content le blogueur, mais quel ramassis de fausses conclusions.
    – La hausse du chômage de 30%, c’était avant Macron parce que maintenant ca commence a baisser
    – Le CICE n’est pas une dépense en plus, c’est une recette en moins
    – Ca ne peut pas créer autant d’emplois, car il oublie qu’il y’a encore 50% de charges.
    – S’il croit qu’une mesure met 1 an pour en voir les effets, c’est très optimiste. En fait et c’est étonnant, on commence déjà a les voir, le deficit de la France s’est améliorée et le chômage à chuter.

  • Thaurac dit :

    Pas d’accord 41 milliards d’euros , mieux vaut les donner à des salariés mais du privé, car la fonction publique (et territoriale) coûte un bras en fonction des statuts, avantages,retraites….
    Le travail oui, mais dans le privé, l’Etat nous bouffe 57% du budget, ça suffit!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *