Si Macron vous a convaincu, regardez ça

Pour nous soutenir, merci :) http://bit.ly/tipeeeosonscauser

SOURCES :

ERRATUM : Nous disons que la réforme fiscale fait gagner 18 500 € par mois aux 1% les plus riches. Nous avons fait une ÉNORME ERREUR d’inattention. Ils gagnent ces 18 500 € sur une année ! Cela équivaut donc à 1 550 € par mois ! C’est toujours bien mieux que les 40 max de la prime d’activité mais c’est pas 18.500 euros. Nous présentons nos excuses pour cette erreur. On était visiblement un peu trop fatigués pour regarder nos propres vidéos…. car dans la vidéo originale « Macron offre une Porsche à 280.000 Français » le calcul était le bon.

Par contre, et c’est le plus important, le total des cadeaux aux ultrariches est bien comme on le dit très proche du total des annonces nouvelles de lundi, c’est essentiel et y’a pas d’erreur sur ça:)

[ LA PRIME D’ACTIVITE AUGMENTEE DE 40 € EN JANVIER ]

Pourquoi l’annonce d’une augmentation du SMIC de 100 € net en janvier 2019 se révèle, en réalité, n’être qu’une simple augmentation de 40 € de la prime d’activité ?

Le SMIC n’augmentera pas de 100 €

Aucune augmentation du SMIC n’a été annoncée. C’est un abus de langage.
Le SMIC ne va augmenter au premier janvier 2019 que de 20 €. Mais ni les Gilets Jaunes, ni Macron n’y sont pour rien ! Cette augmentation, elle est automatique et obligatoire. En effet, chaque année, le SMIC doit être réévalué pour tenir compte de l’inflation, c’est-à-dire de la hausse des prix. Cette année, le SMIC va être augmenté, automatiquement, de 20 € au premier janvier 2019 pour suivre la hausse des prix. Macron n’a donc décidé d’aucune augmentation du salaire minimum. La hausse de 20 € est obligatoire et automatique.
Donc ce n’est pas le SMIC qui augmentera de 100 € .

L’annonce de Macron est en réalité une augmentation de la prime d’activité.

Qu’est-ce que la prime d’activité ?

La prime d’activité est une prime versée aux travailleurs pauvres. Elle est versée par les Caisses d’Allocations Familiales (CAF) sur demande des ayant droits. Son montant dépend de plusieurs critères comme le revenu, la situation familiale, le nombre de personnes à charge et les revenus du conjoint. La prime d’activité est conçue pour “inciter les personnes au RSA à travailler” et s’applique donc aux personnes en situation d’emploi précaire (en intérim, CDD ou à temp partiel) gagnant entre 0.5 et 1.2 fois le SMIC. La prime d’activité est versé à 2.6 millions de personnes et son montant médian est de 134 €.

Augmenter la prime d’activité n’a rien à voir avec augmenter le SMIC.

Première raison : la prime d’activité n’ouvre pas de droit à la retraite ou au chômage.  Le SMIC, à l’inverse, est un salaire et intègre donc des cotisations sociales et patronales. Il ouvre ainsi des droits à la retraite et au chômage. Augmenter la prime d’activité et non le SMIC, c’est choisir de priver les travailleurs pauvres de droits à la retraite.

Deuxième raison : la prime d’activité est à la charge de l’Etat. La prime d’activité est versée par la CAF. Elle dépend directement du budget de l’Etat qui prend à la charge cette prime. Ce sont donc nos impôts qui financent la prime d’activité. Le SMIC, à l’inverse, est un salaire versé par les entreprises. Augmenter la prime d’activité et non le SMIC, c’est donc choisir de faire peser sur les budgets publics l’effort.

Troisième raison : augmenter la prime d’activité affecte les revenus de beaucoup moins de personnes qu’augmenter le SMIC.
Un rapport du Groupe d’experts sur le SMIC daté de 2017 est ici formel. Augmenter le SMIC affecte 9.7 millions de bénéficiaires alors qu’augmenter la prime d’activité n’en affecte que 2.9, soit le 70% de moins.

docs

Quatrième raison : augmenter la prime d’activité touche moins de personnes pauvres qu’augmenter le SMIC. Ici aussi, il nous faut consulter le rapport du Comité d’experts sur le SMIC de 2017. Il est formel. Augmenter le SMIC affecte 22% et 35% des personnes des premier et second déciles. Augmenter la prime d’activité n’affecte que 15% et 22% des mêmes déciles. Ainsi, augmenter le SMIC  est donc plus efficace qu’augmenter la prime d’activité pour toucher les personnes pauvres. Précisons également qu’augmenter la prime d’activité n’affecte pas du tout les revenus des personnes non éligibles. La classe moyenne est donc exclue de la décision de Macron.

De combien Macron a-t-il vraiment décider d’augmenter la prime d’activité ?

Là, il nous faut décomposer les 100 € d’augmentation annoncés. Suivons les indications du porte parole du gouvernement Benjamin Griveaux.  Voilà comment se décomposent ces 100 € d’augmentation :

20 € : baisse de cotisations sociales DEJA VOTEE
20 € : augmentation de la prime d’activité DEJA EFFECTIVE LE 1er OCTOBRE
20 € : augmentation de la prime d’activité DEJA VOTEE
40 € : augmentation de la prime d’activité : VOILA LA VRAIE ANNONCE DE MACRON

Ensuite, il faut noter que ces 40 € de hausse la prime d’activité annoncés par Macron lundi étaient déjà prévus. Macron n’a fait qu’avancer leur échéance. En effet, la prime d’activité devait augmenter de 20 € en 2020 puis de 20 € supplémentaire en 2021.

La seule nouveauté réelle de l’annonce de Macron est donc celle-ci : Macron a décidé d’avancer à 2019 les 40 € d’augmentation de la prime d’activité prévus pour 2020 et 2021.  

Un bonus maintenant : la fourberie de la prime d’activité d’octobre.

Très peu d’observateur l’ont noté, mais le bricolage de Macron cache une nouvelle fourberie.
Cette fourberie réside dans la hausse de 20 € accordée en octobre 2018 et intégrée au bricolage annoncé par Macron.
En octobre, les députés ont augmenté le montant forfaitaire (le montant qui sert de base au calcul) de 20 €. Ok. Mais ils ont aussi modifier les règles de calcul.
Je vous passe les détails, allez voir l’article en source, mais ce changement de règle de calcul ont rogné 12 € de cette hausse 20 € pour un bénéficiaire au SMIC.
Bref, plus on creuse, plus c’est louche !

Sources
L’article le plus clair pour comprendre la décomposition des 100 € d’augmentation et la prime d’activité : http://www.leparisien.fr/economie/gilets-jaunes-non-le-smic-ne-va-pas-augmenter-de-100-euros-10-12-2018-7965414.php

Les mesures déjà votées :

La baisse des cotisations sociales : http://www.assemblee-nationale.fr/15/projets/pl1297.asp
La hausse prime activité d’octobre : https://www.liberation.fr/france/2018/10/05/la-hausse-de-la-prime-d-activite-en-octobre-n-est-finalement-que-de-8-euros_1683477

L’augmentation de 40 € de la prime d’activité était déjà prévue pour 2020 et 2021 : http://www.assemblee-nationale.fr/15/projets/pl1255.asp  (voir l’article 65)
““Le montant forfaitaire de la prime d’activité a été revalorisé de 20 € au 1er septembre 2018. Cette revalorisation sera poursuivie par la création en 2019 d’une seconde bonification dont le montant maximal (20 €) sera revalorisé en 2020 puis 2021.” »

Le rapport du groupe d’expert sur le SMIC : https://www.tresor.economie.gouv.fr/Ressources/File/444185
L’interview de Benjamin Griveaux : https://youtu.be/v5HBgCQJQ1U?t=179

La fourberie de ocotbre : https://www.liberation.fr/france/2018/10/05/la-hausse-de-la-prime-d-activite-en-octobre-n-est-finalement-que-de-8-euros_1683477


[ L’ARNAQUE DE LA CSG POUR LES PETITES RETRAITES ]

Macron a décidé d’augmenter la CSG pour les retraités de 1.7 point de pourcentage. C’est cette mesure que Macron a dit vouloir annuler pour les retraités gagnant moins de 2000 € par moi. Cette annonce est censée soulager les petits retraités.
Le problème, c’est que la loi de financement de la sécurité sociale, votée tout début décembre, prévoit une disposition largement passée inaperçue. Dans cette loi a été décidé de ne pas revaloriser les retraites avec l’inflation. Cela veut donc dire qu’au lieu d’augmenter chaque année au rythme de l’augmentation des prix, les pensions des retraités vont donc stagner pour les années 2019 et 2020.
C’est là que le bât blesse.  L’augmentation des prix, si l’on en croit les estimations, sera au moins égale à 1.8% cette année. Ce rythme pourrait même s’accroître l’année prochaine.
Ainsi, ce que Macron “accorde” aux petits retraités lundi en leur retirant la hausse de 1.7 point de la CSG, il leur avait repris discrètement en supprimant l’indexation des pensions par rapport à l’inflation.
On voit donc que, l’annonce de lundi est loin de constituer un “geste” pour les retraités. I

Sources :
https://www.marianne.net/societe/gilets-jaunes-retraites-2019-loi-montant
La loi (voir article 44)
http://www.assemblee-nationale.fr/15/projets/pl1297.asp

 

[ LES HEURES SUPPLEMENTAIRES ]

Macron a annoncé lundi vouloir exonérer les heures supplémentaires de toutes cotisations sociales et du calcul de l’impôt sur le revenu. Cette mesure, inspirée de Sarkozy, est un gain certain pour le pouvoir d’achat.
Le hic c’est que, là aussi, Macron n’a pas donné ce qu’il prétendait.
En effet, le projet de loi de finance pour 2019 comptait, dès sa première présentation en  septembre, l’idée d’exonérer de cotisations sociales les heures supplémentaires.
La seule nouveauté des annonces de Macron est donc celle-ci : défiscaliser les heures supplémentaires.
Nous avons cherché des évaluations chiffrer des deux volets de cette réforme et sommes tombés sur des informations contradictoires. Libération annonce que la défiscalisation coutera beaucoup plus cher que l’exonération. Le rapport du Sénat sur la loi de finance dit l’inverse. Il nous faudra donc attendre pour nous faire une idée.

Sources :
https://www.liberation.fr/france/2018/12/11/gilets-jaunes-mesures-et-entourloupes-a-la-loupe_1697329
Le projet de loi de finance :
https://www.gouvernement.fr/action/le-projet-de-loi-de-finances-2019
Le rapport d’évaluation du Sénat :
http://www.senat.fr/rap/a18-108/a18-1089.html

 

[ LE FINANCEMENT DES MESURES ]

D’abord, combien vont-elles coûter ? Il est difficile de l’estimer précisément aujourd’hui tant le gouvernement reste flou, voir même perdu, sur les conditions d’application concrète des annonces de Macron. La fourchette des estimations se situerait entre 8 et 10 milliards d’euros. Mais nous verrons.
Cependant la vrai question importante est  : qui va payer la facture ?
Pour le moment, il faut avouer qu’un certain flou demeure. Il y a cependant un point où Macron a été très clair. Il ne touchera pas à l’ISF.
La solution privilégiée par Macron est la suivante : augmenter un peu les déficits et, donc la dette, et comprimer encore davantage la dépense publique.
Qu’est-ce à dire que comprimer la dépense publique ? Ca veut dire dégrader les services publics. Macron compte donc bien faire supporter le coût de ces mesures par le peuple
Il a donc “accorder” au mouvement des Gilets Jaunes des maigres miettes que les citoyens ordinaires, c’est-à-dire les gilets jaunes financeront.

Sources :
https://www.mediapart.fr/journal/france/111218/meme-en-temps-de-crise-macron-exonere-l-entreprise

 

[ LA SITUATION DES ULTRA RICHES ]

Il faut bien le dire, les ultra riches sont un électorat particulièrement cajolé par Macron. Immédiatement arrivé au pouvoir, Macron a supprimé l’ISF et considérablement abaisser les taxes sur le capital (flat tax ou PFU).
Ces deux mesures ont d’abord coûté très cher à la collectivité. Le coût de la suppression de l’ISF est estimé à 4 à 5 milliards par an. Le coût de la flat tax pourrait être encore supérieur. Les estimations varient entre 1.5 et 10 milliards d’euros annuels. Ces montants sont colossaux.
Ces deux mesures ont considérablement enrichi les 1% les plus fortunés. Nous basant sur les travaux de l’OFCE, nous estimons que l’ISF et le PFU ont fait gagné, cette année, 18 500 € chaque mois au 1% les plus fortunés de notre pays. On comprend bien la disproportion entre les cadeaux réservés à cette élite et les 40 € d’augmentation de la prime d’activité consentis par Macron pour les travailleurs pauvres.
Enfin, il faut bien comprendre les ultra-riches pourraient largement être mis à contribution. Ils payent, en proportion de leurs revenus, moins d’impôt que quiconque en France. Ce graphique, issu des travaux de Piketty, le montre très bien :

docs 2

Sources :
Notre vidéo, et de multiples sources, sur les cadeaux de Macron aux ultra riches.
http://osonscauser.com/macron-offre-porsche-a-280000-francais/
Un article récent de grande qualité :
https://www.mediapart.fr/journal/france/291118/gilets-jaunes-derriere-la-rationalite-de-facade-du-gouvernement-une-ideologie
Coût de ISF: https://www.lesinrocks.com/2018/12/10/actualite/pour-thomas-piketty-si-macron-veut-son-quinquennat-il-doit-immediatement-retablir-lisf-111150737/
Coût de la flat tax :  https://gabriel-zucman.eu/flat-tax-macron/
Les riches payent moins d’impôt : https://freakonometrics.hypotheses.org/50129

 

[ LES GRANDES ENTREPRISES ET LE CICE ]

Les grandes entreprises non plus ne financeront pas les réformes annoncées par Macron.
Pourtant, elles ont elles aussi bénéficié de nombreux cadeaux. Macron, alors conseiller de Hollande, a construit une politique de crédit d’impôt sur les bas salaires destiné à toutes les entreprises de France, qu’elles embauchent ou pas, qu’elles réalisent des profits monstres ou non. C’était le CICE.
Le CICE est en place depuis 2012 et a donné lieu à de nombreuses évaluations. On connait donc très bien les effets de ces 20 milliards d’euros distribués chaque année.
Il faut d’abord savoir que 42% de cette somme, soit 8.4 milliards d’euros, sont donnés aux grandes entreprises. Il faut aussi noter que, depuis cette mesure, les profits des entreprises du CAC 40 ont régulièrement explosé. Le reccord de + 18% réalisé la première année du dispositif (2013) a été battu en 2016, + 25%.
Du reste, les effets sur l’emploi du CICE sont désastreux. Très peu d’emplois ont été créé et, mis en rapport aux sommes investis (20 milliards d’euros chaque année) les chiffres sont ridicules. Nous avons d’ailleurs consacré une vidéo précisément sur ce point. Allez consulter les sources, elles sont précieuses.
Bref, les grandes entreprises ont été, avec le CICE de Macron, gavées d’argent public. Seulement, Macron a décidé de ne pas les mettre à contribution. Pire même, il a décidé de doubler le CICE pour 2019.
En effet, Macron veut basculer ce crédit d’impôt de 20 milliards en baisse de cotisations sociales du même montant. Le problème c’est que, ce faisant, il crée une année “double”. L’année de la mise en place de la bascule vers les cotisations, les entreprises toucheront donc 20 milliards de crédit d’impôt ET 20 milliards de baisse de cotisations.
Cette année double, c’est 2019. Il y avait donc,dans ces 20 milliards supplémentaires et peu utiles versés aux entreprises une manne immense pour financer les mesures annoncées lundi. Des voix s’élèvent pour suggérer à Macron de le faire. Mais notre président risque d’y rester sourd.

Sources :
Notre vidéo sur le CICE et ses nombreuses sources détaillées:
http://osonscauser.com/hesitez-a-voter-macron-regardez-ca/
L’article sur l’année double : https://www.mediapart.fr/journal/france/111218/meme-en-temps-de-crise-macron-exonere-l-entreprise

 

[ LE GEL DES SALAIRES DES FONCTIONNAIRES ]

https://bfmbusiness.bfmtv.com/france/vers-un-maintien-du-gel-du-point-d-indice-des-fonctionnaires-1415733.html
Cela fait 9 ans, depuis 2010, que les fonctionnaires n’ont pas vu leurs salaires revalorisés.
Le salaire de tous les fonctionnaires est calculé à partir d’une référence : la valeur du “point d’indice”. Or, ce point d’indice est gelé depuis 2010 et Macron a décidé de maintenir ce gel pour 2019.
Cela fait donc 9 ans que les fonctionnaires s’appauvrissent chaque année. Leur salaire n’augmente pas, mais les prix montent !
Depuis 2010, les prix ont monté de 10.3 %  autant de moins sur le pouvoir d’achat des fonctionnaires.

Détail du calcul :
On multiplie les taux d’inflation depuis 2010 et on obtient :
1.015 * 1.021 * 1.02 * 1.009 * 1 * 1.002 * 1.01 * 1.022  = 1.103
https://www.insee.fr/fr/statistiques/2122401
https://www.insee.fr/fr/statistiques/3619816

 

24 commentaires

  • SEBILLOT dit :

    Que fait on des fonctionnaires dans les hôpitaux qui on un salaire qui ne reflète pas le travail abattu dans des conditions difficiles avec de moins en moins de personnel auprès des patients !!!

  • ANTONETTI dit :

    Triple peine pour les gens nés en 1957 car il faut rajouter les 10% de moins sur les premières années !

  • Alexandre F. dit :

    Super explication.
    Merci !
    Quelques petites fautes d’orthographe à corriger et ça sera parfait :)

  • Ernest Dufoire dit :

    Comme vous l’indiquez sous vôtre vidéo sur Youteub, pourriez-vous corriger le point suivant ?

    18 500 € chaque année (et non pas par mois) au 1% les plus fortunés de notre pays

    Merci et bonne continuation

  • Y Dlg dit :

    quel est votre définition des ultra riche ? si c’est les 1% les plus riche, la valeur de 18500 euros est erroné et ne peux s’appliquer à une tranche de 1% aussi disparate. il faut être précis et ne pas être anti-pédagogique.

  • Brocard dit :

    Merci à vous… Macron ne m’avais absolument pas convaincu…. Y en a marre qu’on nous prenne pour des imbéciles.

  • Jenni dit :

    Je vous envoie des liens très interessants sur les salaires et avantages des sénateurs et des fonctionnaires de l assemblée nationale.c’est écoeurant!!!ras le bol de leurs privilèges pendant qu ils nous rendent la vie dure!!https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10210312433485755&id=1789112706

  • Jenni dit :

    Voici le deuxieme lien que je n’ai pas réussi à afficher dans mon commentaire précèdent…https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10210426651941145&id=1789112706

  • Hugo dit :

    Bonjour,

    Vous dites: « Chaque année, le SMIC doit être réévalué pour tenir compte de l’inflation, c’est-à-dire de la hausse des prix. Cette année, le SMIC va être augmenté, automatiquement, de 20 € au premier janvier 2019 pour suivre la hausse des prix. Macron n’a donc décidé d’aucune augmentation du salaire minimum. La hausse de 20 € est obligatoire et automatique.
    Toutefois, dans la vidéo que vous citez, Benjamin Griveaux, annonce; « Hors revalorisation légale de 1,8 » https://www.youtube.com/watch?v=v5HBgCQJQ1U&feature=youtu.be&t=179

    Pouvez-vous clarifier, s’il vous plaît ? Merci

  • Grassat patrick dit :

    Super pourquoi pas développer dans les médias

  • Grassat patrick dit :

    Pourquoi pas dans les médias

  • Cathy dit :

    Bonjour, je suis retraitée, je vous remercie pour vos explications nets et précises pas comme se pantin de Macron qui ne m’a pas du tout convaincu par son discours ( mouton des ultras riches) il ne fait qu’obéir aux ultras riches qui lui donnent des ordres car en réalité se sont eux qui dirigent le monde. Cela doit cesser. Merci de me tenir informer pour la suite de vos informations.
    Merci encore pour le travail que vous faite.

  • Steph dit :

    Bonjour,
    Dans votre site vous dite qu’il y a pour l’augmentation de SMIC une »hausse » de 20€ lors de votre vidéo vous dites 40€?
    Quelqu’un peut m’éclaire ? (Je ne remets pas en doute vos propos on se fait entuber ! Mais j’aimerais mieux comprendre)

  • Bo dit :

    il serait temps de faire une pause « manif à Paris ». Une stratégie alternative pourrait être celle-ci en toute légalité : sursaturer les parkings des grandes surfaces, retirer son gilet jaune, faire ses courses en remplissant son caddie de dizaines d’articles, passer à la caisse et déclarer qu’on a perdu ou oublié la carte bleue. Le caddie reste à la caisse obligé d’être rangé par le personnel qui sera bien plus utile qu’au chômage technique et générer des files d’attentes monstrueuses aux caisses et ainsi dégoûter les gérants, retourner au parking en enfilant le gilet jaune. ce n’est qu’une idée parmi tant d’autres mais qui pourrait bloquer efficacement et en toute légalité l’économie un jour par semaine.

  • Grivalliers dit :

    Gilets jaunes devraient être l’exemple à l’international

  • Borrull dit :

    Merci pour votre analyse, je partage un max.

  • ROGER BERNET dit :

    je pense qu’il est temps que nombres de Francais(ses) doivent se reveiller et agir avec plus de force et de determination pour virer ce type,mai avec sa bande de voleurs,les mettre hors d’etat de nuire au PEUPLE DE FRANCE.

  • gross dit :

    18 ans en mai 68 et 69 en nov 2018 – les élections suivent et se ressemblent : retraite à peu près honorable aujourd’hui mais 2 ou 3 macrons plus tard et je me retrouve à faire la manche alors quitte à faire connaissance avec la rue et le trottoir autant l’occuper depuis maintenant, maintenant, maintenant ; que ça marche ou pas Macron se souviendra (de ses vaines promesses non tenues).

  • François Ortunez del Olmo dit :

    Bonjour.
    Je pense qu’il est bon de préciser certaines choses, peu dites ou même pas du tout: Les retraites, on a complètement occulté le fait qu’elles sont gelées depuis « un certain temps » comme aurait dit Fernand Raynaud! Mais pas l’inflation!
    On nous fatigue avec l’écologie « officielle » qui sert d’excuse à certaines hauses, en particulier des carburants, mais pourquoi ne dit-on pas que un (ou dix, suivant les sources) super porte container, qui nous apporte le produit des firmes que nous avons « délocalisées » consomme autant que la circulation automobile mondiale. Ce discourt culpabilisant ne serait-il pas une escroquerie? et une fausse nouvelle, pour parler français, que le gouvernement veut soit disant chasser? arrêtons là, car il faudrait plusieurs livres pour tout dire de la manière hypocrite dont les gouvernements successifs, depuis la fin de la deuxième guerre mondiale,( et pourquoi pas depuis 1789) nous roulent dans la farine!

  • Duperier dit :

    Votre vidéo est très clair. Même si nous ne sommes pas dupes de ses mensonges en avoir des explications est important!

  • Jean dit :

    Bravo et merci pour ces éclaircissements !
    Je crois que Macron nous prend vraiment, sincèrement, pour des cons. Il croit réellement que nous sommes des cons faciles à enfumer. D’où ses discours à gerber.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *