Pollution de l’air : en finir avec la troisième cause de mortalité en France

Pour nous soutenir, merci :) http://bit.ly/tipeeeosonscauser

SOURCES :

           [ IMPACT DES PARTICULES FINES SUR LA SANTÉ – ETUDE AGENCE SANTÉ PUBLIQUE ]
http://invs.santepubliquefrance.fr/Publications-et-outils/Rapports-et-syntheses/Environnement-et-sante/2016/Impacts-de-l-exposition-chronique-aux-particules-fines-sur-la-mortalite-en-France-continentale-et-analyse-des-gains-en-sante-de-plusieurs-scenarios-de-reduction-de-la-pollution-atmospherique
                    Cette étude de 2016 est remarquable. Son modèle, élaboré sur les données de 2008, montre que la pollution aux particules fines (particulièrement les PM 2.5 d’une taille inférieure à 2.5 microns) serait responsable de 48 000 décès par an en France. Cela correspond à 1 mort sur 12 en France et à la troisième cause de mortalité (après le tabac et l’alcool). Plus de la moitié de ces décès aurait lieu dans des agglomérations de plus de 100 000 habitants (qui ne représentent pourtant que 15 % de la population)

        [ LES 100 MILLIARDS D’EUROS QUE COÛTE CHAQUE ANNÉE LA POLLUTION ATMOSPHÉRIQUE ]
http://www.lemonde.fr/planete/article/2015/07/15/la-pollution-de-l-air-coute-chaque-annee-101-3-milliards-d-euros-a-la-france_4683432_3244.html
                    Cet article du Monde, tiré d’un rapport du Sénat de 2015, résume bien l’estimation du coût colossal de la pollution atmosphérique. En prenant en compte les différents coûts induits, le Sénat estime que la pollution de l’air (pas uniquement celle aux particules fines) coûterait plus de 100 milliards d’euros à la France.

        [ LE RAPPORT EXTRÊMEMENT COMPLET DU SÉNAT DE 2015 ]
http://www.senat.fr/rap/r14-610-1/r14-610-11.pdf
                    C’est simple, ce rapport est une mine d’or pour qui veut comprendre en détail le problème de la pollution de l’air. Vous y trouverez d’abord une estimation économique du coût de la pollution de l’air (intérieur et extérieur). Y seront aussi détaillées les principales sources de la pollution selon différents polluants. Les secteurs émetteurs de PM 2.5 figurent aux pages 56 et suivantes.

        [ LE RAPPORT EUROPEEN DANS L’EXCELLENT ARTICLE DE BERRUYER SUR LA POLLUTION ]
http://www.les-crises.fr/la-pollution-de-l-air-en-europe-charbon/#!prettyPhoto
                    Le blog d’Olivier Berruyer est une nouvelle fois excellent. Cet article, extrêmement factuel, montre l’ampleur du problème à l’échelle européenne. C’est ici que nous avons trouvé la statistique montrant que seule 5.5 % de la population française n’est pas exposée à davantage de particules fines que le seuil prévu par l’OMS (10 µg/m3) .

Un rapport européen convergent (voir P.37 pour la même donnée mesurée en 2011) : http://acm.eionet.europa.eu/reports/docs/ETCACM_TP_2013_13_AQMaps2011.pdf

        [ LE RÔLE MAJEUR DU DIESEL COMME ÉMETTEUR DE PM 2.5 EN ILE-DE-FRANCE ]
http://www.airparif.asso.fr/_pdf/publications/synthese_particules_110914.pdf
                    Voici la synthèse d’une enquête de 2011 réalisée par Airparif pour mesurer l’exposition aux particules fines en Ile-de-France. Vous y verrez que la majorité des particules fines franciliennes sont produites en Ile-de-France, principalement par le trafic routier. Notez bien ce chiffre impressionnant : 95% des particules fines émises en Ile de France l’ont été par des moteurs diesel.
95% particules fines

        [ PART DU DIESEL DANS LE PARC AUTOMOBILE FRANÇAIS ] http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/09/23/la-france-toujours-amoureuse-du-diesel_4768746_4355770.html
Cet article est alarmant. On y voit la part croissante grignotée par le diesel dans les d’immatriculations françaises. Aujourd’hui, plus de 60% des véhicules roulant sur les routes de France sont des véhicules diesel alors qu’ils étaient 8%dans les années 1980..

        [ LA DIMINUTION IMPORTANTE DES PARTICULES FINES SUR LONGUE PÉRIODE ]
https://www.citepa.org/images/III-1_Rapports_Inventaires/SECTEN/Secten_niv_1_PM-d.zip
                    Ce tableau Excel, issu des données du Centre interprofessionnel pour l’observation de la pollution atmosphérique, montre bien la diminution de la quantité de particules fines en France depuis 1990. Vous y verrez que leur nombre a été divisé par deux et demi. Les secteurs ayant contribué le plus à cette baisse sont l’énergie (centrales thermiques) et le chauffage (meilleures chaudières).
baisse pollution pm

        [ LE DIESEL : SON COUT SANITAIRE ]
http://www.senat.fr/rap/r14-610-1/r14-610-11.pdf
                    Ici encore, c’est le rapport du Sénat qui est le plus complet. Tout une partie est consacrée au diesel et à son impact désastreux.

        [ LES LOBBIES DU DIESEL ]
http://www.bastamag.net/Au-mepris-de-la-sante-publique-comment-l-Etat-et-les-lobbies-ont-mis-en-place
                    Cette enquête de 2016 de Bastamag est remarquable. On y voit l’action du lobby du Diesel depuis ses débuts, dans les années 70. On voit comment, après avoir tout fait pour entretenir l’avantage fiscal que lui allouait l’Etat, les lobbies du diesel font maintenant tout pour éviter toute diminution des seuils d’émissions de particules fines ou d’ozone. Leur stratégie est simple et extrêmement cynique. Ils insistent sur la faible émission de CO2 pour détacher l’attention des émissions de particules fines. Cette stratégie a notamment fonctionné pendant le Grenelle de l’environnement de 2007.

        [ MACRON ET LE DIESEL “AU COEUR DE LA POLITIQUE INDUSTRIELLE”, 2016 ]
http://www.lci.fr/politique/pour-macron-le-diesel-doit-rester-au-coeur-de-la-politique-industrielle-francaise-1517382.html
Quand Macron au pouvoir défendait le Diesel en août 2016 lors d’une visite dans une usine de l’équipementier Bosch, en affirmant qu’il ne fallait “pas faire la chasse au diesel” et que le Diesel devait “rester au coeur de la politique industrielle de la France”. On compte sur lui pour promettre l’inverse pour 2017 si les études d’opinion lui disent que ça lui fera gagner en popularité…

        [ LES LOBBIES DE L’ESSENCE ]
http://www.lemonde.fr/automobile/article/2016/10/26/pollution-apres-le-diesel-les-moteurs-a-essence-au-c-ur-d-une-nouvelle-bataille-europeenne_5020540_1654940.html
Après le Diesel, les constructeurs essaient de gagner des dérogations de pollution sur l’essence. Eh oui ! Si les moteurs diesel sont de loin les plus émetteurs de particules fines, les moteurs essence à injection en émettent aussi. D’où une nouvelle offensive des lobbies pour gagner des dérogations allant jusqu’à 300% de dépassement des seuils. Un article pour montrer que les lobbies ne lâcheront jamais facilement !

Pour nous soutenir, merci :) http://bit.ly/tipeeeosonscauser

11 commentaires

  • Dumas jacques dit :

    Bonjour,
    Je viens de prendre connaissance, avec intérêt, de votre publication étant moi- même très attentif et inquiet quant à la pollution de notre planète. Il y a cependant un point sur lequel je ne vous suis pas – le diesel -et je m’en explique.
    Le diesel tel que déployé jusque dans les années 2011 voire 2014 (norme euro 6 ) a été un facteur majeur de la pollution imputable aux transports et nous avons tous en mémoire ces diesels qui crachaient du noir. Vous noterez d’ailleurs que dans les études dont vous faites état il est question des années 2007 , 2011. Depuis de l’eau a coulé sous les ponts selon l’expression populaire bien connue. Les constructeurs ont fait de gros efforts pour équiper leurs modèles de FAP et traitement NOx très efficaces notamment chez Peugeot et ces derniers modèles sont beaucoup plus propres que les derniers modèles essence à injection directe que vous évoquez sur la pointe des pieds en précisant qu’ils émettent moins de particules fines que les diesels: ce qui est totalement faux! Ces moteurs émettent 10 puissance 12 particules par Km contre 10 puissance 11 au diesel. Or, ces motorisations essence qui sont diffusées depuis 2011 mais surtout 2014 ne sont pas équipées de FAP, la commission bruxelloises dans sa norme euro 6 ayant complètement occulté le problème particules des moteurs essence à injection directe. La commission a donc décidé d’exiger des FAP sur ces motorisations, de nouvelles normes seront édictées en septembre 2017 avec application pour les constructeurs septembre 2018. Ainsi donc depuis 2014 environ et jusqu’en septembre 2018 des centaines de milliers de véhicules essence à injection directe seront mis en circulation et pourront libérer leurs particules en toute impunité et avec droit à une pastille mauve s’il vous plait, alors que les véhicules diesels norme euro 6 n’ont droit qu’à la pastille jaune !!!! Par ailleurs il sera impossible d’adapter ultérieurement des FAP sur les véhicules qui n’en ont pas été pourvus à l’origine car il faudra adapter les motorisations pour qu’elles ne produisent pas plus de 10 puissance 11 particules par km; comme pour le diesel!!! Ces véhicules vont donc continuer à cracher des particules sur toute leur durée de vie , ce qu’ignorent d’ailleurs leurs acquéreurs qui croient bien faire en achetant « essence ».Ainsi donc la « politique » de la ministre de l’environnement (???) en prenant le diesel comme bouc émissaire de la pollution sans faire de distinction entre anciens modèles et nouveaux, pousse à acquérir des modèles qui sont de véritables usines à particules qui vont nous empoisonner sur des décennies. Certains experts n’hésitent pas à annoncer des pics de pollution aux particules fines en 2030 ( l’essence produit des particules plus fines que le diesel ). Mais chuttt il ne faut pas en parler et donc ne le répétez pas ! Seules quelques publications ont évoqué ce problème ( le canard, que choisir, le monde économique, challenges , caradisiac ( revue auto – celles grand public restant muettes sur le sujet pour ne pas contrarier les constructeurs lesquels savaient pourtant bien que ces motorisations à injection directe – les mêmes qu’en diesel !- allaient produire les mêmes effets).
    Je ne doute pas de vos bonnes intentions mais il me semble que vous ne disposez pas de toutes les cartes pour traiter de ce problème. Attention à l’intox et à la désinformation qui font fureur en ce moment, dans ce domaine comme dans d’autres !
    Au fait, je viens de changer de véhicule pour m’orienter vers un des derniers Peugeot. J’ai toujours roulé « essence » (10 véhicules ! ) Mais là, et après enquête, je viens d’acquérir un modèle « diesel ». Par responsabilité « écologique ».
    Cordialement.

  • milene pirola dit :

    Bonjour,
    Tout a fait d’accord avec l’analyse au dessus.
    Avez vous entendu parler de geo ingénierie? Apparemment non. Pourquoi les chemtrails sont particulièrement au dessus des grandes villes? Posez vous la question.
    Cordialement.

  • Merci, Jacques Dumas, Milène Pirola pour ces commentaires forts utiles. L’information objective et permanente (conte tenu des évolutions de la recherche) en matière de pollution est une néssécité absolue. Lancer des infos c’est bien, mais qu’elles soient justes et complètes. ceux ci dit : elle nous aura permise de nous informer par les commentaires Merci….
    Cordialement
    ( peut être qu’ Emmanuel Macron était informé, lui qui n’était plus au pouvoir en aout 2016.)

  • Chantal Lacombe Calmette dit :

    Un ami vient de me faire connaître ce blog. Vidéos + sources, c’est super, je fais suivre à mes contacts.

    remarque : Ludo, tu dois habiter en ville, car tu es très essoufflé quand tu parles ! ;-)

  • Sly dit :

    Avez-vous fait des recherches sur la voiture à air comprimé? Il y a un ingénieur français qui avait travaillé dessus il me semble et le projet a été abandonné vers 2009-2010 faute de soutien financier. Je crois qu’une entreprise en Inde tente également de développer ça (Tata motors). France 2 avait interviewé un ingénieur en mécanique qui disait que ces voitures étaient non polluantes et suffisamment performantes. Pourquoi n’en parlons-nous plus? Avez-vous les moyens de savoir si ça marche vraiment et surtout si une autre énergie que l’essence ou le diesel est possible?
    Merci pour votre élan, j’espère que des solutions en naîtront!

    • Gilles Magnin dit :

      PSA, l’a développé mais cela mettrait tellement à mal le sacro-saint moteur à explosion et toute son industrie et la consommation pétrolière qu’il n’a pas trouvé de financements à la hauteur de ses investissement, les solutions existent elles sont captées par des groupes lobbies qui pourraient tout perdre, la santé passe toujours après, on empoisonne puis on trouve des molécules pour traiter et ce sont les mêmes qui sont aux manettes, les grands investisseurs.

  • PINHAL JOAO dit :

    le diesel ok MAIS LES CHEMRAIL beaucoup plus mortel quand va tu t y intéresser?ACSEIPICA CLAIRE HENRION merci pour faire une infos

  • Well I truly liked studying it. This tip procured by you is very helpful for correct planning.

  • gabriel dit :

    Muito Interessante ,Belo artigo,Gostaria de estudar mais sobre esse assunto ,Tem como me indicar outros artigos parecidos ??

  • Khan dit :

    Les particules fines ne s’arrêtent pas aux frontières…c’est un massacre mondiale

  • goodtomorrow dit :

    Collection of positive things to do to discover more regarding watch before you’re left out.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *